Blog : bien-être

Quelle alimentation pour préserver sa vue ?

Quelle alimentation pour préserver sa vue ?

Pour préserver sa vue, il est important de bien manger. Une alimentation saine et équilibrée permet d’apporter les nutriments et vitamines nécessaires à la préservation de votre capital vue. Si les effets de l’alimentation sur la santé en général sont connus, il est intéressant de savoir comment notre vue peut également être affectée par notre alimentation.

Les vitamines pour préserver sa vue

La vitamine A est indispensable pour la rétine. Elle permet de faire fonctionner la vision diurne et la vision nocturne. La vitamine A est nécessaire à une bonne adaptation de l’œil à l’obscurité. Elle permet également une bonne irrigation de l’œil et donc une baisse de la sècheresse.

Un déficit en vitamine A peut donc être à l’origine de nombreux troubles visuels comme la diminution de l’acuité visuelle ou la sècheresse oculaire.

Le béta-carotène se trouve dans les pigments jaunes et orangés qui donnent leur couleur aux fruits et légumes. Ces pigments sont aussi présents dans la rétine et permettent de la protéger de l’oxydation.

La vitamine C protège la cornée et le cristallin. La vitamine C est un antioxydant et elle aiderait à prévenir la cataracte.

Pensez au cocktail de vitamines ACE, il est idéal pour la protection de votre œil.

La carence en vitamine D est souvent associée à la myopie. L’alimentation ne permet pas forcément de combler tous nos besoins en vitamine D mais il est possible de pallier à ce manque par une exposition quotidienne au soleil, avec des lunettes pour protéger les yeux, ou en pratiquant des activités en extérieur.

Prévenez la DMLA avec l’Omega 3 !

Si les bienfaits de l’omega 3 sur le système cardiovasculaire sont connus, les effets sur l’œil le sont peut-être un peu moins. L’omega 3 permettent également de prévenir la DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Adopter une bonne alimentation, équilibrée et variée, ne vous apportera que des bienfaits.

Enfin pour une préservation complète n’hésitez pas à effectuer quelques exercices oculaires comme ici !

 

Pamplemousse, pomelo : un peu de couleur en hiver !

Pamplemousse, pomelo : un peu de couleur en hiver !

Si vous suivez avec attention le calendrier des fruits et légumes de saison vous aurez remarqué que l’hiver n’est pas très propice aux découvertes culinaires et à la variété.

Mais bon ce n’est pas grave, il est quand même possible de se faire plaisir et de bien démarrer l’année.

Un des fruits phare de l’hiver est le pamplemousse. En plus d’être bon, il est plein de bienfaits pour la santé.

 

Petite leçon de biologie, pamplemousse ou pomelo ?

Le mot pamplemousse est utilisé en Occident. Pourtant, le fruit plaisir de votre petit-déjeuner est en fait le pomelo (terme que l’on commence à voir dans les magasins). Le « véritable » pamplemousse, rare en Occident, pousse dans les pays tropicaux (Thaïlande, Vietnam, Sud de la Chine, Malaisie et Indonésie.)

Ne contrarions pas nos habitudes et parlons Pamplemousse ! Issu d’un croisement du véritable pamplemousse et d’une orange de Chine, il fut créé au XIXème siècle en Amérique. Légèrement plus petit que le vrai pamplemousse (9-13 cm), sa pulpe est jaune et acidulée, ou rose et plus douce.

 

Avec le pamplemousse, dynamisez votre organisme !

Le pamplemousse est un booster d’énergie grâce à la vitamine C qu’il contient, comme beaucoup d’agrumes. Ses qualités en font une excellente base pour une cure détox. Pour décharger votre organisme des toxines accumulées, (peut-être !) pendant les fêtes, l’albédo, la membrane blanche du fruit, a une action détoxifiante sur le système digestif, notamment en association avec le gingembre.

 

Les plus vitalités du pamplemousse 

Les propriétés anti-oxydantes de ce fruit sont liées à la présence de limonoïdes, présents dans les pépins et le jus. Plus riche également en flavonoïdes que d’autres agrumes, il a des vertus anti-inflammatoires et anti-glycémique. La naringine, flavonoïde rare spécifique au pamplemousse, est susceptible d’agir sur la réduction du cholestérol et des triglycérides, dans le cadre d’une consommation régulière. Mais ce composé est aussi un anti-radicaux libres utile à lutter contre le vieillissement cellulaire.

De ce point de vue, il vaut mieux choisir les pamplemousses roses ou, mieux encore, rouges pour bénéficier pleinement des bienfaits de ce fruit.

 

Petite astuce pamplemousse !

Pensez à votre peau ! Comme le citron ou l’orange, le pamplemousse peut être bénéfique pour la peau grâce à l’extrait de pépins (en pharmacie).

Et maintenant que vous savez tout sur ce fruit hivernal, il ne reste plus qu’à en extraire le précieux jus ! C’est par ici pour quelques recettes top forme !

Précaution : il a été vérifié que le pamplemousse peut interagir avec certains médicaments, notamment les anti-cancéreux. Demandez l’avis de votre médecin.

Les bienfaits de la luminotherapie

Les bienfaits de la luminotherapie

Vous avez sûrement déjà dû entendre parler que la lumière du soleil est soi-disant très bénéfique pour notre organisme, et qu’elle agit de manière directe.

Il faut tout d’abord savoir que la lumière envoie des signaux directs à notre cerveau, nous permettant ainsi de faire la différence entre le jour et la nuit. Ainsi, on peut donc affirmer que la lumière a une incidence directe sur notre horloge biologique. Je vous assure que si la lumière est absente trop longtemps de votre environnement, vous serez totalement désorienté, et vous n’aurez plus aucune notion du temps. C’est là qu’entre en jeu la luminotherapie !

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir tous les bienfaits de la luminothérapie, et notamment tout ce que cela peut vous apporter au quotidien.

  • La luminotherapie est un excellent remontant contre la fatigue

Comme je l’ai dit précédemment, si la lumière manque, votre horloge biologique sera systématiquement déréglée. Comme nous le savons tous également, à partir de l’automne, les jours raccourcissent considérablement, et vous pourrez alors constater que vous êtes sujet à de la fatigue qu’elle soit physique ou morale. Si vous désirez retrouver toute votre vitalité, vous pouvez faire appel à la luminotherapie. Cette thérapie vous permet de retrouver la lumière dont votre cerveau a besoin. Pour cela nous vous recommandons d’opter pour une petite séance d’une demi-heure. Au bout de deux semaines, vous pourrez rapidement constater que votre fatigue disparaîtra.

 

  • Recharger votre vitalité pour un hiver éclatant

La luminotherapie est également un excellent moyen pour recharger votre vitalité, et faire le plein d’énergie. La pénombre a tendance à endormir votre cerveau et absorber votre vitalité. Grâce à la luminotherapie, vous pourrez vous remplir d’énergie et retrouver tout votre enthousiasme. Sachez également que la luminotherapie aura une influence sur votre vitalité au niveau de votre libido. Vous retrouverez en effet vos désirs, car tout simplement vous vous sentirez revitalisé. Pour finir, sachez également que cette thérapie vous permet de lutter contre les dépressions saisonnières, les perturbations de sommeil, etc.

 

  • Retrouver votre sommeil

La luminotherapie a prouvé son efficacité sur le sommeil. Elle permet d’améliorer votre qualité de sommeil. Il faut savoir que la journée, vos hormones sont en pleine forme et tournent à plein régime. Le soir venu, elles sont alors fatiguées et doivent se reposer. Si vous n’avez pas assez de lumière durant votre journée, cette fatigue ne sera pas suffisante et vous ne trouverez pas le sommeil escompté. Vous aurez alors beaucoup de mal à vous endormir et aurez beaucoup de mal également à trouver un sommeil profond. La luminotherapie est donc une des meilleures solutions pour lutter contre les insomnies, les endormissements tardifs ou encore les réveils trop matinaux.

 

  • Profiter à nouveaux de belles journées

Il faut savoir que certains spécialistes affirment que le réveil matin est un très mauvais produit. En effet, votre réveil s’effectue en musique, et vous devez alors rapidement stresser dès votre lever du lit. Pour cela, la luminotherapie peut vous aider via un simulateur d’aube. Ce dernier va permettre de diffuser dans votre chambre à coucher une lumière superficielle identique au lever du soleil. Votre cerveau va alors capter cette lumière, et se réveiller tout en douceur. Le simulateur d’aube va vous transmettre le message de manière progressive. Vous allez donc vous réveiller à votre rythme et non d’un seul coup. Le risque de se lever du pied gauche est donc fortement diminué. Certaines études prouvent que lorsque le réveil est de qualité, cela signifie que votre journée le sera également. Vous aurez plus d’énergie grâce à cette technique, les pensées plus claires, et vous serez de meilleure humeur tout simplement.

Les 10 façons les plus simples pour manger mieux et moins cher !

Les 10 façons les plus simples pour manger mieux et moins cher !

Manger pour vivre ou vivre pour manger ? En tant qu’adepte d’une alimentation plus naturelle, aujourd’hui on vous sort le grand jeu ! Voici le grand topo, certes un peu long, pour tenter de vous convaincre : vous mangez mieux et vous ferez aussi des économies… Si… Si… !

 

« Mangez mieux » ? Une question de sous ?

10€ par jour dépensé par le Français « moyen » pour se nourrir !

3 600€, c’est le montant moyen de la dépense alimentaire par an et par habitant en 2014, (Étude Insee Octobre 2015 – Cinquante ans de consommation alimentaire en France), soit en moyenne, 10€ par jour et par personne, y compris les repas extérieurs. Pourtant, pour la grande majorité, surtout les ménages avec enfants, le budget quotidien est bien inférieur, plutôt autour de 7€ par personne et par jour. De ce point de vue, l’enquête précitée montre que le comportement général raisonne en termes d’économie et de rapidité.

 

Anticipez et mangez moins cher !

Le moment des courses ne doit pas être un moment de tension ni d’improvisation pour la ménagère (ou le ménager…ça doit bien exister aujourd’hui ?)

Avant de vous engouffrer dans votre hypermarché, des règles d’or :

  • Faites les courses seul(e), sans enfants, sans perturbateur, accros des têtes de gondole pièges et autres maxi packs. Oui, ce n’est pas évident, mais oui, vous y gagnerez en stress !
  • Ne faites pas les courses le ventre vide, pour éviter de craquer sur des produits raffinés et autres concentrés en huile de palme, graisses hydrogénées, conservateurs, amidon modifié, sucres, etc.
  • Faites une liste à l’avance en notant auparavant les ruptures de stock au fur et à mesure de la semaine.
  • La 4ème règle : faire un planning des repas pour anticiper la liste.
  • Ne remplissez pas complètement votre réfrigérateur pour faciliter la circulation d’air permettant de mieux gérer la température de vos aliments.

Les avantages du planning-repas : économie et équilibre !

C’est tout simple ! Le planning-repas signifie :

  • Regarder ce qu’on a en stock, et partir de là pour composer.
  • Anticiper les besoins de repas à emporter pour chacun, ou de repas rapide à préparer par l’ado glouton et esseulé le mercredi midi.
  • Variété = santé !  Trop de viandes ? Pas assez de légumes, pas assez de crudités et trop de farineux raffinés… crème-desserts trop sucrés, sodas ?
  • Prévoyez de la viande 3 fois par semaine, maximum. Alterner avec les œufs, le poisson, les légumineuses beaucoup moins chères, est une vraie solution budget. Lentilles, haricots rouges, petits pois, la liste est variée, de quoi sortir de la routine et varier les protéines ! Associez-les à des légumes frais, rapidement cuits à l’étouffée mais croquants, cela dynamise le repas et la digestion !
  • Se poser la question des quantités : trop de pertes, trop de stocks inutilisés depuis plus de quinze jours ? Revoyez la copie ! Première source d’économie !
  • Prévoir la réutilisation des restes de plats mijotés, de légumes ou de pâtes, une fois dans la semaine : astuce anti-gaspi ! Compote de fruits un peu gâtés, purée de légumes mixés.

 

Mieux choisir pour mieux manger !

Tout d’abord, faire évoluer sa façon de manger et tirer sur le budget nécessite une petite recherche et peut-être de réorganiser votre lieu d’approvisionnement.

Choisir son lieu d’approvisionnement

Testez toutes les options à votre portée, dans votre quartier. On a souvent des routines qui nous écartent de réels bons plans, surtout qu’aujourd’hui se développent réseaux de producteurs et autres AMAP. Bref, ne pas vous laissez pas enfermer dans le piège de la très grande surface. Si vous visez un prix moyen de moins de 10€ par jour et par personne et une réelle qualité alimentaire, un choix plus réduit vous aidera. Limitez-vous ainsi à votre liste de repas sur une base plus qualitative.

Santé et alimentation

Mais soyons réalistes, cela n’est pas toujours possible. Il vous faudra peut-être opter pour une moyenne surface, qui mixera les avantages du supermarché et un choix qualitatif de fruits et légumes. Cela existe même en discount.

Choisir le retour aux saisons !

En suivant les saisons, vous achetez moins cher, en moins grande quantité et de meilleure qualité ! D’ailleurs, le « marchand des quatre saisons », quel joli nom ! Ayez à disposition sur le frigo un calendrier local de productions maraichères et primeurs pour vos courses.

Manger de saison a un lien avec les besoins de notre corps. Et, vous mangez alors plus naturel ! Exit produits cultivés industriellement, bourrés de produits chimiques, vides d’énergie et de vitamines, transportés sur des milliers de kilomètres à grand renfort de gaz réfrigérant. A ce propos, négligez les fruits et légumes empaquetés : choisissez-les-vous-même !

Mais attention ! Un fruit ou légume dit bio, venu de l’autre bout du pays voire du monde, n’a pas de sens, si vous ne faites pas attention à sa saison ! Certes, vous pouvez avoir envie/besoin de bananes, d’avocats, d’ananas, mais restez raisonnable sur les quantités et la période/fréquence.

Si vous optez pour un supermarché, même démarche ! Cependant vous serez peut-être contraints à des produits moins régionaux. En restant dans la logique de la saisonnalité, vous éliminez quand même des produits de qualité médiocre.

 

Cuisinez maison et mangez mieux ensemble !

Certes nos rythmes de vie sont effrénés, mais il est possible de réfléchir à deux fois avant de mettre dans le four un plat de lasagnes congelés de la marque X. D’abord parce que c’est plutôt inutile d’un point de vue nutritionnel et gustatif, et du point de vue quantité, mal calibré. Par expérience, même un format familial ne nourrit pas trois ados et un adulte qui font le concours de la plus grosse part. Donc point de vue économie, c’est loupé !

Cuisinez maison va avec l’idée d’anticiper les repas. Comment libérer l’esprit du stress de 19h00 « qu’est-ce que je vais faire à manger ? ». C’est peut être bien de savoir que ce soir je prévois un repas plus rapide à préparer. Cela permet de lancer un plat à mijoter ou des lasagnes maison, pour le repas du lendemain soir (chouette une soirée cool !). Puis le reste sera mis en portions pour les popotes du midi des uns et des autres, ou congeler pour le week-end. Voilà des sources d’économie et d’équilibre alimentaire.

Exemple ! Les lasagnes ! Épinards surgelés/fromage de chèvre, ou brocolis, sont autant d’exemples d’alternatives possibles pour rééquilibrer vos repas et alléger votre budget.

 

Repas fini, frigo sans souci !

Ça c’est la touche finale, qui va vous faire plaisir ! La conservation des aliments après le repas est le moment de constater au cours de la semaine, les restes qui constitueront un repas économique par excellence. Et avec un peu de vigilance, vous verrez les gaspillages devenir très très rares !

 

La gouttière 3.0 contre le bruxisme

La gouttière 3.0 contre le bruxisme

 

Soigner le bruxisme

Le bruxisme est ce que l’on appelle une parafonction. Concrètement, c’est une habitude nocive pour le patient qui comprend à variantes, à savoir le grincement des dents (ou « grinding ») et le serrement de dents (le « clenching »).

Inconsciemment, vous effectuez des mouvements masticateurs, notamment durant votre sommeil.

 

Il existe plusieurs moyens de soigner le bruxisme, soit en limitant les effets, soit en corrigeant l’origine de cette pathologie.

Plusieurs solutions existent déjà comme l’ostéopathie, l’hypnose, les régimes alimentaires.

Mais la solution la plus pérenne est l’utilisation d’une gouttière.

 

Qu’est-ce qu’une gouttière ?

C’est un appareil dentaire qui se trouve sous la forme de prothèse.

Une gouttière anti-bruxisme  est conçue pour éviter le contact entre les dents inférieures et les dents supérieures.

L’objectif de ce dispositif est, bien entendu, d’éviter l’usure prématurée des dents à cause des frottements répétés.

Non seulement elle évite que les dents s’abiment, mais elle permet aussi de diminuer le grincement des dents.

 

Réalisée en caoutchouc ou en plastique transparent, la gouttière peut être standard ou sur mesure.

Pour le modèle standard, la gouttière est fabriquée avec une matière thermoplastique transparente et offre un ajustement de bonne qualité.

Simple d’utilisation, elle évite l’érosion des dents.

 

Pour le modèle sur mesure, la gouttière 3.0 est spécialement conçue dans un laboratoire dentaire qui fabrique et imprime des prothèses.

Chaque modèle est personnalisé pour offrir une meilleure protection.

 

Pour vous en procurer, vous devez consulter un dentiste en amont afin qu’il procède à une empreinte de votre dentition et créer un moule adapté.

Attention, toutefois à ne pas confondre une gouttière avec un simple protège-dents qu’utilisent les sportifs.

La gouttière reste un dispositif médical pour lutter contre le bruxisme exclusivement.

 

Une bonne utilisation de la gouttière 3.0

Son utilisation est relativement simple.

Vous plongez la gouttière dans de l’eau bouillante et ensuite la placez sur vos dents.

Immédiatement, le dispositif va prendre et retenir l’empreinte de votre dentition en refroidissant.

 

Si, toutefois, la gouttière était mal placée, il suffit de la replonger dans de l’eau chaude et de recommencer la pose doucement.

Instantanément, vous allez arrêter de grincer des dents et soulager vos dents.

Une orthèse comme solution face à l’ apnée du sommeil

Une orthèse comme solution face à l’ apnée du sommeil

L’ apnée du sommeil est un phénomène qui peut être angoissant et spectaculaire en même temps. Aujourd’hui, il existe une solution et un traitement mécanique avec l’orthèse.

Focus sur cette alternative qui révolutionne déjà la nuit de nombreux patients.

 

Caractéristiques de l’ apnée du sommeil

L’ apnée du sommeil, aussi appelée Syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) reste encore aujourd’hui un mal sous-diagnostiqué.

Cette apnée singulière se caractérise par des pauses respiratoires qui peuvent plus ou moins longues et relativement fréquente durant le sommeil du malade.

 

Alors qu’elle perturbe les nuits de la personne concernée — mais aussi celle qui vit éventuellement à ses côtés —, l’ apnée du sommeil peut avoir des conséquences importantes sur l’organisme comme des troubles cardiaques à terme.

 

Des traitements avec le même objectif

L’ apnée du sommeil est une obstruction des voies aériennes supérieures. Elle empêche ainsi la personne de respirer tandis qu’il dort.

La plupart des traitements contre l’apnée du sommeil ont le même but, à savoir agrandir ou assurer l’ouverture des voies aériennes supérieures.

Différentes solutions existent déjà comme le traitement positionnel, les appareils de pression positive continue ou encore la chirurgie dans certains cas.

 

En parallèle, certains comportements sont à adopter pour limiter les risques comme :

  • Suivre un régime alimentaire adapté
  • Limiter sa consommation d’alcool et de tabac
  • Ne pas consommer de somnifère
  • Ne pas dormir sur le dos, mais préférer le côté.
  • Faire des séances de relaxation.

 

L’orthèse, une solution mécanique efficace

L’orthèse est une sorte de gouttière qui ressemble à un protège-dents et que l’on porte la nuit.

Elle est moulée afin de s’adapter parfaitement à la mâchoire du patient souffrant d’ apnée du sommeil.

Porter une orthèse durant le sommeil permet de garder l’os de la mâchoire inférieure vers l’avant.

Ainsi, le patient bénéficie d’une ouverture plus importante des voies aériennes supérieures.

La conséquence immédiate est une diminution des ronflements et des apnées.

L’orthèse possède un petit espace qui facilite la respiration par la bouche en cas de nez bouché.

 

Il est à remarquer que le port d’une orthèse convient plus particulièrement en cas d’ apnée du sommeil léger à modéré, sans somnolence en journée.

Pour utiliser convenablement une orthèse, le patient doit avoir un minimum de 6 à 8 dents par mâchoire (supérieure et inférieure).

 

C’est le dentiste qui habituellement décide de mouler l’orthèse en fonction de la mâchoire de son patient. Toutefois, vous pouvez trouver également des modèles qui s’avèrent très accessibles et bien conçus comme ICI.

La vie en zero déchet ? C’est possible !

La vie en zero déchet ? C’est possible !

On voit de plus en plus dans les magazines, à la télévision ou sur les réseaux sociaux, l’envie d’une démarche zero déchet. Cela peut paraitre surprenant mais il y a en effet des trucs et astuces pour diminuer la quantité de vos déchets au quotidien.

Chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères. Et seulement 14% d’entre eux sont ensuite traités de manière écologique. Pour remédier à cela, il est essentiel que chacun d’entre nous fasse un effort. A notre petite échelle, dans notre vie quotidienne, chaque geste compte.

Zero déchet dans ma cuisine !

Depuis le 3 février 2016, une loi unanimement votée par le Sénat et l’Assemblée Nationale lutte contre le gaspillage alimentaire en France. Fort heureusement ! Dix millions de tonnes de nourriture jetés chaque année, soit l’équivalent de 16 milliards d’euros et de 15,3 millions de tonnes de CO2 ! Soit encore 20 à 30 kg de nourriture par an et par habitant, soit en moyenne 400€ par an et par foyer jetés, gâchés (chiffre Ademe 2014).

Pour réduire considérablement les tonnes de nourriture jetés chaque année, il faut bien entendu éviter le gaspillage :

  • Distinguez « à consommer jusqu’au » et « à consommer de préférence avant ». Quelques jours après la date, le produit est encore consommable, c’est le cas par exemple les yaourts natures.
  • Faites une liste de vos repas par semaine et n’achetez que ce que vous avez besoin.
  • Si à la fin de la semaine vous avez tout de même quelques restes, planifiez un repas « restes », genre buffet. Un soir sans cuisine, c’est bien aussi pour vous.

En suivant ces conseils vous devriez avoir dans vos poubelles seulement ce qui n’est pas consommable. Cependant ces déchets peuvent encore servir à quelque chose ! Avec un composteur alimentaire vous pourrez les transformer en engrais pour vos plantes. Le composteur accepte presque tout : fruits, légumes, coquilles d’oeufs, marc de café, thé… Petit, il ne prend pas de place dans votre cuisine. En effet, pas besoin d’un grand jardin pour se mettre au compost !

Zero déchet dans ma vie !

Dans de nombreux articles nous vous invitons à limiter vos déchets. Comme ici avec la conservation sous vide ou encore les cosmétiques maison

Une autre astuce pour atteindre le zero déchet est d’éliminer de votre vie quotidienne les produits jetables. Sac plastique, rasoir jetable, vaisselle en plastique, essuie-tout, ces produits augmentent considérablement votre quantité de déchets. Il est préférable de choisir des sacs en tissus, de la vaisselle en bambou en encore des disques démaquillants lavables.

 

Les 10 aliments qui contiennent le plus de calcium !

Les 10 aliments qui contiennent le plus de calcium !

Le calcium est incontournable en matière de bonne santé.

Le calcium participe à la bonne construction et à la préservation des os et des dents. Il a également un rôle important dans le fonctionnement du corps notamment au niveau de la contraction musculaire et la coagulation sanguine.

Il est généralement préconisé un apport quotidien de 700 à 900 mg par jour par adulte (contre 1000 à 1200 mg pour un personne de plus de 57 ans ou un ado).

Quand on parle de calcium, on pense souvent au lait et au fromage, sources les plus connues en calcium….

Le calcium est présent naturellement dans de nombreux aliments. Faut-il encore avoir une alimentation assez diversifiée et équilibrée pour pouvoir en bénéficier.

 

La liste des 10 aliments qui contiennent le plus de calcium.

Alors amis végétariens, n’ayez plus de craintes quant à de potentielles carences qui n’auraient pas lieu d’exister…découvrez tous les aliments qui sauront vous fournir tout le calcium dont vous avez besoin et plus encore !

  1. Parmesan (1200 mg) tout en haut de notre podium !
  2. Gruyère, Emmental, Comté (1000 à 1100 mg selon le fromage)
  3. Sésame (1300 mg)
  4. Graines de Chia (630 mg)
  5. Chou (429 mg)
  6. Amande (254 mg)
  7. Noisette (225 mg)
  8. Soja (250 mg)
  9. Brocolis et crevettes (200 mg)
  10. Figue sèche (178 mg)

(Teneur en mg pour 100 gr)

Comme vous pouvez le remarquer le lait de vache n’est pas présent dans ce top 10. En effet, pour 100g de lait de vache il y a seulement 132 mg de calcium. Contrairement à ce qu’on pourrait croire le lait de vache n’est donc pas une grande source de calcium.

 

A noter : Les vitamines D et C et l’activité physique favorisent la fixation du calcium.

En revanche, une alimentation trop salé provoque une déperdition du calcium.

 

Canicule et sommeil : le test du matelas rafraichissant

Canicule et sommeil : le test du matelas rafraichissant

Les Chaînes météo annoncent partout en France des températures moyennes supérieures à 36°C durant le mois de juillet-août 2018 !!!
Avec des températures pareilles, nous avons des difficultés à nous endormir et à trouver un sommeil réparateur : jambes lourdes ou sans repos, bouffées de chaleur ou maux de tête en raison de la température. Et la climatisation n’est pas toujours adaptée.
Non seulement son prix est élevé mais sa consommation au final l’est encore plus et beaucoup de personnes sont allergiques à la clim. Chambre à coucher trop froide et c’est le rhume garanti au réveil. On cherche à se couvrir et c’est l’obsession continue pour les jambes : en dessus ou dessous de la couverture, bref des nuits agitées.
Sans compter ses effets nocifs sur l’environnement. Il y a une dizaine d’années, le docteur Tamburini, phlébologue s’est penché sur la question et a conçu un matelas thermo régulé qui rafraîchi uniquement à l’emplacement où l’utilisateur est couché.

Sur-matelas rafraichissant pour une nuit tranquille.

Une société française a mis au point un concept de la climatisation localisée. L’utilisateur choisit simplement sa température de confort au coucher et pendant toute la nuit, au degré près entre 18 et 48° Celsius (selon la saison). Confortable et ultra-sécurisé, il s’agit d’un sur-matelas rafraichissant peu épais de dimensions standards : 70 ou 140 x 190 cm. De plus on peut avoir une ou deux télécommandes différentes pour choisir en couple des températures différentes. Leur prix varie entre 300 & 600€ selon la version individuelle ou en couple, mais l’investissement est largement amorti par rapport à l’usage des climatiseurs.

Oreiller rafraichissant : petit mais puissant !

Pour de plus petits budgets (environ 39,00€), on peut opter pour un oreiller rafraîchissant « Coolpad » dont les caractéristiques sont les suivantes :
  • Un oreiller toujours frais.
  • Lutter contre les troubles du sommeil et les insomnies.
  • Soulager les maux de tête, migraines et céphalées.
  • Lutter contre une mauvaise circulation sanguine, jambes lourdes, varices, jambes gonflées ou sans repos.
  • Limiter et soulager la sudation, les transpirations nocturnes et bouffées de chaleur.
Le Coolpad ne nécessite aucune activation !
En effet, l’oreiller rafraichissant se glisse sur ou sous votre taie d’oreiller. Les propriétés des mini-cristaux internes sont tels que le sur-oreiller absorbera littéralement votre excès de chaleur, vous entrainant rapidement vers le sommeil. Enfin la sensation de fraîcheur durera alors plusieurs heures. Endormissement garanti !
(Source : Pluriel Nature • 15 juillet – 30 septembre 2018 )
Eau detox : l’indispensable de l’été !

Eau detox : l’indispensable de l’été !

Boire au moins 1,5l d’eau par jour est un geste indispensable toute l’année. Mais avec l’été qui arrive cela devient vitale. Notre corps est constitué à 70% d’eau et en transpirant nous perdons de l’eau, il est donc obligatoire de reconstituer ce capital pour éviter tout problème.

Cependant, il est clair que boire de l’eau n’a rien de très motivant. Un soda, un jus de fruit ou un cocktails sont beaucoup plus attirants mais n’apportent pas l’hydratation nécéssaire.

Heureusement, l’eau detox est l’atout indispensable pour cet été ! Hydratant et detoxifiant, l’eau detox est aussi plaisant à déguster.

 

eau-detox-citron

Qu’est ce que l’eau detox ?

Il s’agit tout simplement d’une eau qu’on a agrémenté de fruits et de légumes selon vos envies.

Rien de plus simple à réaliser donc : prenez une gourde filtrante et laissé infusé votre citron, concombre, menthe et autres.

Votre eau vous offrira de nombreuses vitamines et antioxydants libérés par les fruits et les légumes.

Notre conseils : privilégiez le citron, la pastèque, le concombre et les fruits rouges riches en antioxydants et en vitamines, qui vont vous aider à éliminer les toxines.

 

5 recettes d’eau detox :

Recette 1 : l’eau citronnée.

Alors c‘est la recette la plus difficile : il faut 1 bouteille, de l’eau et des rondelles de citron. Mettez l’eau dans la bouteille, ajoutez quelques rondelles de citron et c’est prêt !

Recette 2 : l’eau concombre-menthe.

C’est le même principe que l’eau citronnée, il faut ajouter quelques rondelles de concombre et quelques feuilles de menthe dans votre bouteille d’eau.

Recette 3 : l’eau pamplemousse-menthe.

Attention variante, il faut presser le pamplemousse et mettre le jus dans une bouteille, allongez avec de l’eau et ajoutez quelques feuilles de menthe pour la fraîcheur. Vous pouvez ajouter quelques tranches de pamplemousse à votre boisson pour la déco.

Recette 4 : l’eau à la pastèque.

Toujours sur le même principe ajoutez quelques morceaux de pastèque à une eau déjà fraîche et dégustez aussitôt.

Recette 5 : l’eau à la fraise.

eau-detox

Même recette qu’avec la pastèque, mais il faut ajouter quelques fraises. Consommez aussitôt cette eau, les fraises n’aiment pas les bains prolongés et risquent de se désagréger dans la bouteille.