Blog : Spiralizer

Des assiettes de cru, tout sourire !

Des assiettes de cru, tout sourire !

Pour stimuler votre appétit de cru, composez des assiettes attractives, aux couleurs et aux formes plaisantes, par exemple à l’aide d’un coupe-légumes manuel ou d’un spiralizer. Çà change tout (notamment pour les enfants)

Pour bien démarrer votre week-end on vous suggère 3 recettes de crudités au top en cette saison : une flexi-tarienne, une végétarienne et une vegan. Comme çà, pas de jaloux !

 

Salade cru multicolore à emporter

Là, c’est une petite recette de cru perso rapide, économique, que j’emporte même au bureau, en bonne quantité, cela fait mon repas pour moins de 5€ !

Ingrédients pour une personne

  • Une feuille de batavia : déchirée rapidement
  • Chou rouge : deux belles tranches, d’un demi centimètre de large, lavées et défaites simplement en lanière
  • Carottes : une grosse, ou deux si ce sont des petites nouvelles bien meilleures pour cette recette, lavée(s) et épluchée(s)
  • Fenouil : un demi
  • Maquereau au naturel : une demi boite de 150g, bien égoutté et émietté.
  • Un filet d’huile d’olive, un filet de vinaigre de cidre, une cuillère à café bombée de graines de sésame, gingembre.

Mettez successivement dans votre boite-repas :

  • La batavia émincée
  • Le chou rouge
  • Les carottes taillées par votre coupe-légumes ou votre spiralizer
  • Les lanières de fenouil, de même, taillées avec votre spiralizer, soit en frites minces, soit en courtes tagliatelle
  • L’avocat coupé en cubes
  • Les morceaux de maquereau
  • Les graines de sésame
  • Enfin l’assaisonnement

Ne mélangez pas, vous le ferez au bureau, cela évitera que la salade cuise trop (cela serait dommage pour une assiette de cru ;).

 

Salade cru de betteraves et céleri rave au tofu braisé

Mélangez céleri rave et de betterave crue taillées en tagliatelles, ou en spaghettis avec votre spiralizer ou votre coupe-légumes

Ajoutez :

  • Le tofu, découpé en lanières rapidement sauté avec le sel, le poivre, et un épice que vous aimez : une cuillère à café de moutarde, ou du gingembre.
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • Le jus d’un citron (on peut aussi mettre le zeste)
  • Huile d’olive
  • Graines de sésame et de tournesol toastées dans une poêle
  • Poudre de Zaatar
  • Coriandre
  • Enfin le Persil (suffisamment pour bien colorer le plat!)

 

Le Coleslaw, l’assiette de cru qui plait à votre teint !

La recette originelle du Coleslaw, gourmande et relevée, est très facile à réaliser et pleines de bonnes vitamines !

Le chou, est une bonne source de vitamine A. Le chou, anti-infectieux en hiver, répond à l’allègement recherché par notre corps à l’approche du printemps. Il régule le métabolisme en sucres et en graisses. De plus, sa densité en fibres et vitamine C en fait un antioxydant précieux.

La carotte est l’alliée bonne mine à mettre dans son assiette toute l’année pour éclaircir le teint et préparer la peau à l’ensoleillement. En effet, elle est riche en provitamine A,

    

Les ingrédients de base :

  • ¼ de chou blanc, dont vous aurez supprimé le cœur.
  • 2 ou 3 carottes pelées dont vous aurez ôter les extrémités
  • Un yaourt nature non sucré
  • Une quantité, égale au yaourt, de mayonnaise, – maison ! – moutardée et sans huile d’olive (trop forte en goût).
  • ¾ de verre de vinaigre blanc
  • Pour finir, une demi cuillère à café de sel, idem pour le poivre

 

Réalisation :

Utilisez votre spiralizer préféré ou votre couteau à crudités bien aiguisé (attention aux doigts !), ou/et votre râpe à trous larges pour les carottes.

Détachez les feuilles de choux et découpez des lamelles de 3 à 5 mm. Si vous utilisez le spiralizer, recoupez les rubans de légumes en deux ou trois, cela facilitera le mélange avec la sauce. Pour les carottes, il faut, à la râpe ou au spiralizer, obtenir des morceaux un peu larges afin de conserver le croquant. Enfin, mélangez bien chou et carottes.

Ensuite pour la sauce, mélangez dans un bol, le yaourt et la mayonnaise, en quantité identique. Ajoutez le vinaigre de vin blanc pour obtenir une sauce onctueuse. Assaisonnez la salade de sel et de poivre. Ajoutez la sauce. Et mélangez longuement pour que la sauce imprègne bien toute la salade. Pour finir goutez et ajustez l’assaisonnement en sel, poivre et vinaigre.

Votre Coleslaw sera délicieux après un petit moment au frais pour que l’aneth dégage sa subtile saveur. Conservez-là 2 ou 3 jours au frais dans une boite hermétique.

Ne passez plus pour une courgette, consommez-la !

Que dire sur la courgette qui n’ait pas déjà été dit ? Cela semble effectivement impossible mais nous allons peut-être trouver quelque chose que vous ne savez pas encore sur la courgette. Et si vous restez jusqu’à la fin, vous aurez même droit à des recettes de courgettes !

zucchini-tagliatelles-courgettes
assiette de tagliatelles de courgettes

Pour la petite histoire de la courgette

Littéralement son nom veut dire « petite courge ». Et pour commencer, ce n’est pas un légume mais un fruit. Comment on le sait ? Parce qu’il y a des graines à l’intérieur. C’est de cette façon que l’on distingue un fruit d’un légume.

La courgette est arrivée assez récemment en France, au début du 20ème siècle. Oui alors je sais, même si c’est le siècle dernier, c’est tout de même assez récent. Elle est cultivée surtout dans le sud de la France, elle rentre d’ailleurs dans la composition de nombreux plats méridionaux comme la ratatouille ou le tian. Elle peut aussi se déguster en brochette pendant un barbecue végétarien pour plus d’originalité. Mais pour les recettes de courgettes il va falloir aller jusqu’au bout de l’article !

Il en existe de nombreuses variétés. Les plus connues sont les longues à la couleur verte. Vous pouvez également en trouver des rondes. Mais il existe aussi des variétés de courgettes jaunes.

Les courgettes font partie de la famille des courges au même titre que les concombres, les cornichons, les melons, les pastèques ou les chayottes (christophines selon où on se trouve).

C’est un légume peu calorique (19 kcal/100g) et qui contient beaucoup d’eau et de vitamines.

Et on la cuisine comment la courgette ?

On la coupe simplement en rondelles et on la met dans une poêle avec un peu de matière grasse. La courgette cuit assez vite.

Pour un peu plus d’originalité, vous pouvez la farcir en la coupant dans le sens de la longueur et en l’évidant de façon à former une barque. Les courgettes rondes sont particulièrement adaptées aux recettes de farcis.

Adeptes de la cuisine crue, sachez que la courgette peut également se consommer juste râpée, comme des carottes. Accompagnées d’un filet de jus de citron et d’huile d’olive, c’est un bon moyen de changer votre façon de manger et de mettre de la couleur et du croquant dans vos salades. Et pourquoi ne pas essayer les spaghettis de courgettes avec votre Spiralizer ?

Pour un peu plus d’originalité dans vos recettes de courgettes

La courgette a la chance de posséder un goût assez neutre et peut donc se prêter à toutes les fantaisies culinaires.

Dans une soupe pomme de terre – poireaux par exemple, vous pouvez tout à fait remplacer la pomme de terre par de la courgette. Cela donnera un potage plus léger mais tout aussi épais et rassasiant. Par contre trouver des courgettes en hiver sera peut-être un peu compliqué.

Pour une recette vraiment originale essayez le gâteau au chocolat et à la courgette. Si vous culpabilisez à chaque fois que vous mangez un gâteau au chocolat, voici une recette qui devrait vous réconcilier avec cette gourmandise. La courgette remplace avantageusement le beurre ce qui en fait une recette diététique !

Recette de gâteau au chocolat et à la courgette :

Ingrédients :

  • 1 moule 25 x 25
  • 3 œufs
  • 200 g de chocolat pâtissier
  • 85 g de sucre
  • 50 g de farine
  • 200 g de courgette râpée

Étapes de la recette :

Préchauffez le four à 180°C (th. 6).

Râpez finement la courgette.

Faites fondre le chocolat.

Séparez le blanc des jaunes. Réservez les blancs et ajoutez le sucre aux jaunes. Fouettez jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Ajoutez la farine puis le chocolat fondu pour obtenir un mélange lisse.

Ajoutez la purée de courgettes progressivement à la spatule.

Montez les blancs en neige ferme et incorporez-les au mélange.

Versez dans le moule et enfournez pendant 25 mn.

Laissez refroidir avant de démouler.

C’est le printemps ! Croquez la vie tout cru !

lanières de chou rouge

Manger cru, on le répète, c’est un peu la clé de votre énergie en ce début de printemps. Pour tous, le système digestif est le point d’ancrage de toxines accumulées de l’hiver, qui nous rendent lourds et mous. Réveillez vos papilles et votre organisme avec deux recettes pleines de gaité ! Allez, du cru ce week-end !

Croquez du cru, c’est votre vraie nature !

Pour certains, le cru est un principe alimentaire quotidien et unique. Mais, pour la majorité d’entre nous, on les oublie un peu trop en hiver, ces crudités, et pourtant…

En faisant un petit tour du côté des philosophies asiatiques anciennes, nous ne devrions faire qu’un avec la nature en toute chose, et particulièrement pour notre alimentation.

Oui, il faut le répéter : chaque repas devrait commencer par une crudité toute l’année ! Alors en ce printemps, il n’est pas trop tard pour bien faire. Le printemps est le bon moment pour retrouver un rythme de vie et une alimentation plus naturels.

Pensez cru, mâchez cru et écoutez votre corps !

Pourquoi ? Croquer du cru est indispensable à la digestion. Croquer signale à notre système digestif que nous démarrons une ingestion d’aliments. Cela fait saliver, ce qui prépare l’estomac à digérer.

Par ailleurs, pour bien assimiler, il est recommandé de mâcher longuement afin de réduire à l’état de bouillie avant d’avaler. Ce geste essentiel va, en retour, informer notre estomac de la quantité à attendre et donc donner une impression de satiété qui vous évitera de finir le repas avec la peau du ventre trop tendue, source d’inconfort digestif pour ensuite vous retrouver avec un creux à l’estomac !

Enfin, pour un repas bien absorbé, respectez quelques règles si vous constatez que votre digestion n’est pas toujours facile. Manger les fruits à distance des repas ou dans vos crudités, comme les pamplemousses, pommes, poires, noix. Buvez quinze minutes avant le repas, et pas au milieu.

Crudités santé, crudités gaité 

Période de renaissance, le printemps nous attire vers plus de couleurs, de lumière, de vie. C’est, pour notre organisme, un grand réveil après une longue saison de repli.

Pour se référer à la diététique chinoise, il y a des aliments énergétiquement en phase avec le printemps, comme avec chaque saison. Du temps où notre agriculture était locale et naturelle, nos anciens eux-aussi ne se posaient pas toutes ces questions !

Donc reprendre contact avec votre vraie nature, c’est tenir compte des légumes et fruits locaux, de sources identifiées, raisonnées, voire bio, mais absolument de saison et le plus possible d’origine locale.

Il est vrai que quelques produits exotiques peuvent vous être bénéfiques, mais là aussi considérer leur saisonnalité de production dans le pays d’origine. En dehors de cela, ils ne sont très souvent ni gouteux ni de texture agréable (avocats, ananas, bananes)

Pour manger équilibré, sortir et marcher d’un pas rapide, donner du mouvement au corps est impératif, pour ressentir ce besoin de simplicité, d’énergie, et même de pureté.

Puis, pour permettre aux aliments de saison de vous apporter tous leurs bienfaits, préparez vos intestins en introduisant en cette saison un peu plus d’aliments de saveur acide/aigre pour tonifier le foie et stimuler le système immunitaire.

Des assiettes de cru tout sourire !

Pour stimuler votre appétit de cru, composez des assiettes attractives,  aux couleurs et aux formes plaisantes, par exemple à l’aide d’un coupe-légumes manuel ou d’un spiralizer. Çà change tout, notamment pour les enfants !

Pour bien démarrer votre week-end on vous suggère deux recettes de crudités au top en cette saison : une flexitarienne et une Vegan. Comme çà, pas de jaloux !

Salade multicolore à emporter

Là, c’est une petite recette perso rapide, économique, base de quelques variantes tout au long du printemps. Je l’emporte même au bureau, en bonne quantité, cela fait mon repas pour moins de 5€ !

Ingrédients pour une personne

Une feuille de batavia : déchirée rapidement / chou rouge : deux belles tranches, d’un demi centimètre de large, lavées et défaites simplement en lanière / carottes : une grosse, ou deux si ce sont des petites nouvelles bien meilleures pour cette recette, lavée(s) et épluchée(s) / avocat : un, oui en cette saison, on les trouve de bien meilleure qualité qu’au mois d’août / fenouil : un demi / maquereau au naturel : une demi boite de 150g, bien égoutté et émietté / un filet d’huile d’olive, un filet de vinaigre de cidre, une cuillère à café bombée de graines de sésame, gingembre.

Mettez successivement dans votre boite-repas :

La batavia émincée

Les lanières de chou rouge

Les spaghettis de carottes taillées par votre coupe-légumes ou votre spiralizer

Les lanières de fenouil, de même, taillées avec votre spiralizer, soit en frites minces, soit en courtes tagliatelles

L’avocat coupé en cubes

Les morceaux de maquereau

Les graines de sésame

L’assaisonnement

Ne mélangez pas, vous le ferez au bureau, cela évitera que la salade cuise trop, que l’avocat se décolore avec le chou rouge.

Salade crue de betteraves et céleri rave au tofu braisé

Pour une personne

Mélangez céleri rave et de betterave crue taillées en tagliatelles, ou en spaghettis avec votre spiralizer ou votre coupe-légumes

Ajoutez :

Le tofu, découpé en lanières rapidement sauté avec le sel, le poivre, et un épice que vous aimez : une cuillère à café de moutarde, ou du gingembre.

1 gousse d’ail écrasée, le jus d’un citron (on peut aussi mettre le zeste), huile d’olive, graines de sésame et de tournesol toastées dans une poêle, poudre de Zaatar, coriandre, persil (suffisamment pour bien colorer le plat!)

Bonnes crudités !

Cet hiver, je mange CRU et je n’ai pas peur du froid !

Quand l’hiver détruit votre énergie…n’oubliez pas de manger cru !

Sensations de froid, voire frissons permanents, fringales répétitives et coups de pompe insurmontables. Que faire ? Manger cru !

Le cru et les graines germées, pour un hiver vitalité !
Le cru et les graines germées, pour un hiver vitalité !

Réponse 1 :  on se précipite sur les soupes bouillantes (bon, ce n’est pas si mal !), les plats en sauce, les mijotés de viandes et de féculents, les assiettes de pâtes, les pâtisseries-thé cocooning dans le canapé… Aïe ! Adieu vitalité !

ou bien, Réponse 2 : sortir de ce schéma et… manger équilibré, varié ET cru aussi ! Oui manger cru en hiver c’est possible, et même tout à fait recommandé ! Rien de tel qu’une bonne portion de crus, additionnée de graines germées à chaque repas pour aider le corps à supporter le froid, et éviter les coups de mous. Car riche et lourde, notre assiette hivernale est souvent aussi carencée !

Cru et graines germées, la recette d’un hiver au top !

Tout d’abord, notre corps aime que l’on soit en phase avec les saisons. Profitez pleinement des légumes du moment, en local et en bio si possible, pour donner à votre organisme ce qui correspond naturellement à ces besoins.

Pour cela, pensez à intégrer à vos entrées ou à vos repas crus (si vous êtes crudivores), les graines germées, véritable concentré d’apports nutritifs. Et puis le cru nécessite de mastiquer. Ors le masticage prépare le système digestif et envoie des informations de satiété au cerveau. Plus vite rassasié, vous serez moins sujet au coup de barre !

Pour passer un hiver sans encombres…

Conserver une belle énergie en hiver nécessite un apport supplémentaire en vitamine D. Cette vitamine, procurée à 95% par la lumière et l’ensoleillement, dépend beaucoup plus de notre alimentation en hiver. Elle est présente en quantité très intéressante dans certaines graines germées, comme l’alfalfa (ou luzerne) et la graine de tournesol. Ces graines apportent en grande quantité aussi de la vitamine B9, (recherchée car non produite par l’organisme), utile au bon fonctionnement métabolique.

Lutter contre le froid impose de booster votre système immunitaire et votre circulation sanguine, avec une alimentation riche en enzymes digestives, en vitamines B et C, en fer et en magnésium. La source à privilégier ? Non pas les compléments alimentaires mais bien les légumes, fruits, et graines germées crus.  Ces nutriments, intégrés à chacun de vos repas, seront le gage d’un apport continu et varié en vitamines et sels minéraux de qualité.

Manger cru ne veut pas dire manger froid !

Certes, le cru dans votre assiette en hiver peut sembler contradictoire voire peu attractif ! Respectez vos sensations, si vous n’avez pas l’habitude du cru, allez-y doucement mais avec constance et variété. Votre système digestif reprendra de bonnes habitudes.

Mais cela ne veut pas dire manger glacé ou froid ! Les aliments crus peuvent être cuits en-dessous de 42°C (au-delà la plupart des enzymes et certaines vitamines disparaissent). Manger des plats crus et chauds, comme des soupes crues, ou mi- crues mi-cuites, est une bonne solution. Ou alors réchauffez les aliments à la casserole à feu doux, en mélangeant régulièrement.

Astuce crudivore

Voici un truc tout simple pour ne pas trop chauffer vos préparations. Touchez votre préparation, si vous sentez la chaleur, en-deçà de la sensation de brûlure,  votre plat est chaud juste ce qu’il faut pour conserver toute sa richesse nutritionnelle !