Cet hiver, je mange CRU et je n’ai pas peur du froid !

Cet hiver, je mange CRU et je n’ai pas peur du froid !

Quand l’hiver détruit votre énergie…n’oubliez pas de manger cru !

Sensations de froid, voire frissons permanents, fringales répétitives et coups de pompe insurmontables. Que faire ? Manger cru !

Le cru et les graines germées, pour un hiver vitalité !
Le cru et les graines germées, pour un hiver vitalité !

Réponse 1 :  on se précipite sur les soupes bouillantes (bon, ce n’est pas si mal !), les plats en sauce, les mijotés de viandes et de féculents, les assiettes de pâtes, les pâtisseries-thé cocooning dans le canapé… Aïe ! Adieu vitalité !

ou bien, Réponse 2 : sortir de ce schéma et… manger équilibré, varié ET cru aussi ! Oui manger cru en hiver c’est possible, et même tout à fait recommandé ! Rien de tel qu’une bonne portion de crus, additionnée de graines germées à chaque repas pour aider le corps à supporter le froid, et éviter les coups de mous. Car riche et lourde, notre assiette hivernale est souvent aussi carencée !

Cru et graines germées, la recette d’un hiver au top !

Tout d’abord, notre corps aime que l’on soit en phase avec les saisons. Profitez pleinement des légumes du moment, en local et en bio si possible, pour donner à votre organisme ce qui correspond naturellement à ces besoins.

Pour cela, pensez à intégrer à vos entrées ou à vos repas crus (si vous êtes crudivores), les graines germées, véritable concentré d’apports nutritifs. Et puis le cru nécessite de mastiquer. Ors le masticage prépare le système digestif et envoie des informations de satiété au cerveau. Plus vite rassasié, vous serez moins sujet au coup de barre !

Pour passer un hiver sans encombres…

Conserver une belle énergie en hiver nécessite un apport supplémentaire en vitamine D. Cette vitamine, procurée à 95% par la lumière et l’ensoleillement, dépend beaucoup plus de notre alimentation en hiver. Elle est présente en quantité très intéressante dans certaines graines germées, comme l’alfalfa (ou luzerne) et la graine de tournesol. Ces graines apportent en grande quantité aussi de la vitamine B9, (recherchée car non produite par l’organisme), utile au bon fonctionnement métabolique.

Lutter contre le froid impose de booster votre système immunitaire et votre circulation sanguine, avec une alimentation riche en enzymes digestives, en vitamines B et C, en fer et en magnésium. La source à privilégier ? Non pas les compléments alimentaires mais bien les légumes, fruits, et graines germées crus.  Ces nutriments, intégrés à chacun de vos repas, seront le gage d’un apport continu et varié en vitamines et sels minéraux de qualité.

Manger cru ne veut pas dire manger froid !

Certes, le cru dans votre assiette en hiver peut sembler contradictoire voire peu attractif ! Respectez vos sensations, si vous n’avez pas l’habitude du cru, allez-y doucement mais avec constance et variété. Votre système digestif reprendra de bonnes habitudes.

Mais cela ne veut pas dire manger glacé ou froid ! Les aliments crus peuvent être cuits en-dessous de 42°C (au-delà la plupart des enzymes et certaines vitamines disparaissent). Manger des plats crus et chauds, comme des soupes crues, ou mi- crues mi-cuites, est une bonne solution. Ou alors réchauffez les aliments à la casserole à feu doux, en mélangeant régulièrement.

Astuce crudivore

Voici un truc tout simple pour ne pas trop chauffer vos préparations. Touchez votre préparation, si vous sentez la chaleur, en-deçà de la sensation de brûlure,  votre plat est chaud juste ce qu’il faut pour conserver toute sa richesse nutritionnelle !

A propos

Laissez un commentaire