Menu
Extracteur de jus

Le slow cooking, une tendance qui va ravir vos papilles !

Le slow cooking ou la cuisson lente en français consiste à faire cuire lentement les aliments, c’est-à-dire les laisser mijoter plus longtemps.

En quoi cette méthode de cuisson est tendance ?

Je vous explique. De nos jours, tout est en accéléré, on doit tout faire rapidement. Même préparer un repas devient une épreuve chronométrée ! Nous sommes constamment en manque de temps. Et si je vous disais qu’il est possible de cuisiner lentement sans perdre de temps, me croiriez-vous ?

Soyez donc bien attentifs, car même si cela est surprenant, oui c’est possible et je vais vous expliquer comment vous y prendre.

Les bienfaits du slow cooking :

Premièrement, cela vous fait gagner du temps, puisque vous préparez tout à l’avance (la veille en général) et vous avez juste à tout faire cuire dans une mijoteuse et selon le type de mijoteuse que vous choisirez (si vous avez besoin d’un petit coup de pouce quant au choix de la mijoteuse, faîtes un tour sur l’article (lien de l’article sur les mijoteuses) qui se trouve sur notre blog 😉 ! Il vous faut idéalement une mijoteuse dont le but est justement faire cuire en laissant mijoter les aliments. Vous pouvez mettre tous vos ingrédients, peu importe leurs temps de cuisson habituels, ils cuiront dans tous les cas.

Deuxièmement, faire mijoter ses aliments, c’est maximiser leurs goûts ! En effet, laisser mijoter les aliments leur permet de garder toutes leurs saveurs. Cela vous permet de redécouvrir la saveur de vos légumes comme en connaître de nouvelles ! Idéal pour tout ce qui est viande et volaille, vous êtes sûrs de pouvoir vous régalez en choisissant seulement le temps de cuisson.

Troisièmement, vous conversez quasiment la totalité des micronutriments étant donné que c’est seulement qu’une infime partie qui sera éliminé. La cuisson lente vous permet également d’éviter la formation de substances cancérogènes comme l’acrylamide qui se forme lorsque la température dépasse les 100°C (la cuisson lente, elle, se fait à moins de 100°C) ainsi qu’avec la présence d’asparagine que l’on retrouve dans des aliments comme la pomme de terre, les amandes, le blé ou le seigle.

Quelles recettes ?

Redécouvrez le pot-au-feu ! En faisant mijoter la viande, vous obtiendrez une viande tendre et onctueuse. Tout en étant bien juteuse et se mêlant aux autres ingrédients, son goût sera au rendez-vous ! Pour un meilleur résultat, il est conseillé d’avoir une mijoteuse avec sonde, elle est la plus efficace quant à la cuisson de la viande. Selon votre besoin, il est préconisé de faire cuire la viande :

– Lorsque c’est un filet de bœuf  (équivalent à 800 g) pendant 1h30 à 80°C

– Lorsqu’elle est préparée pour un rôti (environ 800 g) pendant 2h toujours à 80°C

– Lorsque c’est une côte de bœuf (à peu près de 1,2 kg pendant 2h 30 à 80°C

Tentez également de revoir votre façon de faire une blanquette, variez les plaisirs et profitez d’un temps de repos pendant que votre repas, lui, cuit.

Cette manière de cuisiner convient aux végétariens. Concoctez-vous une ratatouille comme un bon curry de patates douces. Ce qui est génial avec cette pratique, c’est qu’elle convient à tout le monde sans exception !

Maintenant que vous en savez plus sur le slow cooking, mettez-vous aux fourneaux et régalez-vous ainsi que votre petite famille !

N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences culinaires et à partager vos recettes dans les commentaires (nous sommes également curieuses, apprendre de nouvelles recettes est toujours un plus 😉)

No Comments

    Leave a Reply