Le régime ayurvédique, principes et bienfaits d’une méthode naturelle

Le régime ayurvédique, principes et bienfaits d’une méthode naturelle

Le régime ayurvédique ? En pleine interrogation alimentaire, vous vous demandez comment manger mieux pour vivre mieux ? Parmi la longue liste des régimes spécifiques dont on nous abreuve, le régime ayurvédique vous intrigue, rien que par son nom mystérieux. Avant de vous lancer tête baissée, voici quelques informations sur l’ayurvéda pour briller en société.

épices ayurvédiques
mélange d’épices ayurvédiques

L’Ayurvéda, connaissance de la longévité

L’Ayurveda est une médecine traditionnelle de l’Inde. De « veda », textes sacrés de l’Inde Antique, qui signifie science ou connaissance, et de « ayus », qui signifie vie. Si elle est reconnue comme médecine traditionnelle en Asie par l’OMS, ce n’est pas le cas en Occident. En effet la science ayurvédique y est considérée comme une médecine alternative, au même titre que la médecine chinoise ou l’acupuncture.

À l’origine, les vedas sont des textes révélés. Ils se divisent en 6 parties. Leurs principes reposent essentiellement sur la voix ou le son pour guérir.
L’Ayurveda suit 3 principes de base : le maintien de la santé, la guérison des maladies et la réalisation de soi.

Tombée en désuétude, cette médecine a été revalorisée lors de l’indépendance de l’Inde par Gandhi au milieu du 20ème siècle. Elle place le patient au centre de la réflexion et non la maladie. La plupart du temps, le traitement commence par une détoxification de l’organisme. Une fois les toxines éliminées, le patient peut commencer un traitement pour régénérer son organisme et renforcer son système immunitaire. La plupart des maladies s’explique par un déséquilibre. Celui-ci justifie la détoxification, perçue comme une phase de rééquilibrage du corps.

Le régime ayurvédique

La médecine ayurvedique détermine l’équilibre du vivant autour de 3 principes de base appelés dosha : vata, pita et kapha. Le dosha dominant va déterminer les actions à mener afin de retrouver l’équilibre. L’’alimentation fait partie intégrante de ce rééquilibrage.

L’alimentation ayurvédique est composée de 6 éléments, 2 pour chaque dosha : doux, acide, amer, salé, piquant, astringent. Chaque aliment appartient à un de ces éléments et possède également une énergie rafraichissante ou chauffante. En fonction du dosha dominant, le régime ayurvédique le plus adapté sera celui qui permettra de diminuer le dosha. L’alimentation doit donc tenir compte des éléments et de l’énergie de chaque aliment pour être équilibrée.

Ceci dit, selon l’Ayurveda, un repas équilibré doit contenir les 6 éléments car au cours d’une même journée le dosha dominant peut varier. Nos modes de vie moderne ont tendance à déséquilibrer l’harmonie des doshas et à provoquer ou accentuer mal-être et maladies.
Le régime ayurvédique tend à l’équilibre, autant du corps que de l’esprit. Il s‘accompagne donc d’une démarche globale qui mêle activité physique, régularité et ouverture spirituelle pour atteindre le bien-être.

Une recette ayurvédique.

Le yaourt au lait de soja et aux épices ayurvédiques.

Pour 6 yaourts : prévoir 75 cl de lait de soja nature non sucré, 1 yaourt au soja nature non enrichi en calcium, 6 cuillères à soupe de mélange à thé yogi tea classic (il existe en vrac ou 1 sachet, généralement dans les magasins bio ou sur internet) et 6 cuillères à soupe de sucre (en option).

Commencez par porter à ébullition la moitié du lait de soja avec le sucre. Faites infuser le thé (en vrac il faudra le passer ou avec en sachet) jusqu’à ce que le lait soit complétement refroidi. Une fois le lait de soja bien froid, délayez le yaourt de manière homogène dans le lait et répartissez cette préparation dans les pots à yaourt. Si vous avez une yaourtière lancez le mode yaourt pour 8 heures. Si vous n’avez pas de yaourtière vous pouvez aussi utiliser une chambre de pousse ou même un four. Avec un four, préchauffez-le à 50°C, une fois la température atteinte, mettez les pots de yaourt dans le four, fermez la porte et arrêtez le four. Laissez votre préparation environ 8 heures sans ouvrir la porte. Une fois ce délai terminé, fermez vos pots de yaourts et entreposez-les au frais. Il ne vous reste plus qu’à vous régaler.

Dans cette recette le lait de soja peut aussi être remplacé par du lait de vache. Le lait entier est préférable mais il est tout à fait possible de faire des yaourts avec du lait demi-écrémé ou même du lait écrémé. Pour ces 2 dernières variétés pensez à ajouter 30 grammes de lait en poudre (entier ou écrémé) à votre préparation pour avoir de yaourts bien fermes.

A propos

Laissez un commentaire