Blog : Actualité

Ne jetez plus les fanes, cuisinez-les !

Ne jetez plus les fanes, cuisinez-les !

Voilà une nouvelle richesse dans votre assiette ! Nous négligeons trop souvent les jeunes feuilles, tiges, fanes de plantes racines bien plus riches en nutriments que le seul organe habituellement cuisiné (sauf en terme de sucres). Souvent jetées, les fanes peuvent apporter beaucoup à votre alimentation. Cela semble fou mais les fanes se cuisinent facilement !

 

Comment les consommer ?

Cuisiner les fanes nécessite d’abord de les débarrasser des feuilles abîmées ou jaunies. Puis de les laver précautionneusement, surtout si les produits ne sont pas bio. Ensuite, on peut presque tout faire.

  • Le feuillage du céleri-rave s’utilise comme le céleri branche pour parfumer les soupes.
  • Les fanes de navet peuvent se préparer crues en salade, coupées en chiffonnade avec de l’avocat pour compenser leur amertume ; en jus pour éliminer les fibres ; ou encore en smoothie, avec les fibres, pour une cure détox.
  • Les feuilles de betteraves, de brocolis, de carottes, de fèves, de navets, de panais, de radis peuvent garnir avec saveur gratins et omelettes, servir de base pour des sauces, se boire en soupe.
  • Varier les accompagnements avec les cosses de fèves, les feuilles de betteraves, de carottes, chou, navets, orties, patates douces. Notamment pensez au purée de cosses de petits pois.
  • Pour des quiches ou tartes, le choix est large : feuilles de carottes, navets, panais, radis, les tiges bien vertes d’échalotes, d’oignons … et pour les salades : toujours les premières feuilles de carottes, navets, panais, radis, mais aussi les tiges bien vertes d’échalotes, d’oignons !
  • Pour les soupes et veloutés : les cosses de fèves, de petits pois, les feuilles de carottes, navets, orties, panais, radis …

A l’autre bout de la chaine, chacun gagnera d’ailleurs à redécouvrir aussi les graines (sésame, lentilles, pois, pois chiche, sarrasin, lin,). A consommer cuites ou germées pour un maximum d’apports nutritionnels.

 

Autres solutions :

Et pour finir, pensez planète ! Le peu de déchets qu’il vous restera, ne le jetez pas en poubelle ménagère. Repérez le container à compost de votre commune, ou faites votre propre compost. Sinon, apporter vos déchets alimentaires dans les AMAP et potagers collectifs à proximité.

 

Zoom sur la graine germée de carotte.

Zoom sur la graine germée de carotte.

Toutes petites, les graines de carotte sont pleines de bienfaits. Comme en légumes, la graine de carottes peut être préparée d’une multitude de façon.

Utilisée depuis près de 10 000 ans, la carotte est réputée pour ses propriétés rafraichissante, adoucissante, vermifuge et diurétique. C’est une excellente ressource énergétique. Les pousses sont un concentré de minéraux (potassium, fer, zinc, manganèse, soufre, fluor, iode, arsenic et brome) et de vitamines (B1, B2, B3, B6, B9, C, D, E, K et bétacarotène).

 

La carotte sous toutes ses formes !

Très consommée sous la forme de légume, la carotte cumule de nombreuses qualités. Sous la forme de graines germées, ces qualités sont démultipliées. Entre autres atouts, la carotte permet le rajeunissement et le renouvellement de nos cellules. Elle stimule également le fonctionnement du foie.

Leur goût légèrement doux-amer peut nécessiter une association avec une autre graine germée. L’idéal est la graine d’alfalfa qui va permettre d’activer la germination des graines de carottes.

 

Comment faire germer des graines de carotte ?

La germination des graines de carottes nécessite un certain doigté mais avec un peu d’entrainement tout est possible.

La germination des graines de carottes commence par une période de dormance. Cette période est nécessaire afin de faciliter la germination de vos graines de carottes. Donc commencez par laisser vos graines au réfrigérateur une nuit soit environ 12h. C’est lorsque vous sortez vos graines du froid et qu’elles reviennent à température ambiante que la germination s’active.

Ensuite, il faut faire tremper les graines 6 à 8h. Cette étape de prégermination peut être observée pour d’autres graines, il s’agit d’une étape incontournable. Vous pouvez laisser vos graines tremper toute la nuit cela ne pose pas de souci.

De plus, la durée de germination des graines de carotte est assez longue. Elle dure de 8 à 13 jours (contre une moyenne de 4 jours pour d’autres graines) et se fait à température ambiante et avec un éclairage naturel. Pendant la période de germination veillez à bien rincer vos graines 2 fois par jour. Cette opération qui prend une dizaine de secondes à chaque fois est utile afin d’éviter tout risque de fermentation des graines. Enfin cela permet également à vos graines de se développer harmonieusement.

Vous pouvez consommer vos graines de carottes dès que les pousses ont atteints 4 cm environ. C’est dans ces jeunes pousses que vous aurez le maximum de de vitamines et de minéraux. Les graines de carottes germées offrent un excellent rendement et se conservent environ 15 jours au réfrigérateur.

Tout savoir sur la clémentine.

Tout savoir sur la clémentine.

La clémentine est un petit fruit, de la famille des agrumes. C’est un fruit hybride, issu d’un croisement entre une mandarine et une orange amère. Elle est apparue à la toute fin du 19ème siècle. Les principales variétés que l’on trouve proviennent généralement d’Espagne, de Corse ou d’Italie. Généralement, on la retrouve sur les étals des marchés de novembre à février. De plus, la clémentine possède de nombreux atouts pour faire le plein de vitamines pendant l’hiver.

 

Son goût.

La clémentine a un gout bien équilibré entre sucre et acidité. C’est un fruit très juteux ce qui le rend très agréable à consommer que ce soit entier ou en jus. De plus, contrairement à la mandarine, elle contient peu de pépins.

La clémentine est un fruit facile à vivre, elle peut être consommée crue, cuite, en entrée, en dessert ou en sauce. En effet, le jus de clémentine peut aisément remplacer le jus de citron ou le vinaigre dans les sauces et vinaigrette, et elle apportera en plus une petite note sucrée.

Son côté pratique.

La clémentine pèse en moyenne 50 g. Grâce à sa peau, elle est très facile à transporter dans la poche ou dans le panier-repas.

La clémentine est un fruit ludique à faire découvrir aux enfants. Une fois la peau enlevée, les petits quartiers de clémentine peuvent devenir des sourires pour tous les petits coquins. Pour les plus petits, la clémentine peut devenir un avion, un train ou une fleur. La taille des quartiers s’adapte très bien aux petites mains des enfants.

Pour ce qui est de la conservation, vous pouvez parfaitement garder vos clémentines à température ambiante, elles supportent très bien l’attente, mais vous pouvez également les stocker dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, elles y seront également très bien.

 

Ses atouts.

La clémentine apporte de nombreuses vitamines : A, B, C et E. La vitamine C est la plus connue. Celle de la clémentine favorise la résistance des vaisseaux sanguins. La vitamine A renforce le système immunitaire, bien pratique en hiver pour résister à tous les microbes. Enfin, les vitamines B et E stimulent le système nerveux et le système immunitaire.

La clémentine est un fruit peu calorique, comptez environ 50 kcal pour 2 clémentines. Le peu de lipides des fruits est contenu dans la peau, ce qui en fait un fruit très intéressant.

La peau de la clémentine contient également des petites poches d’huiles essentielles qui se percent lorsqu’on enlève la peau de la clémentine. Petite astuce, pensez à garder la peau de la clémentine et déposer-la au-dessus d’un radiateur. La chaleur permet de diffuser les huiles essentielles contenues dans la peau dans toute la pièce.

Des assiettes de cru, tout sourire !

Des assiettes de cru, tout sourire !

Pour stimuler votre appétit de cru, composez des assiettes attractives, aux couleurs et aux formes plaisantes, par exemple à l’aide d’un coupe-légumes manuel ou d’un spiralizer. Çà change tout (notamment pour les enfants)

Pour bien démarrer votre week-end on vous suggère 3 recettes de crudités au top en cette saison : une flexi-tarienne, une végétarienne et une vegan. Comme çà, pas de jaloux !

 

Salade cru multicolore à emporter

Là, c’est une petite recette de cru perso rapide, économique, que j’emporte même au bureau, en bonne quantité, cela fait mon repas pour moins de 5€ !

Ingrédients pour une personne

  • Une feuille de batavia : déchirée rapidement
  • Chou rouge : deux belles tranches, d’un demi centimètre de large, lavées et défaites simplement en lanière
  • Carottes : une grosse, ou deux si ce sont des petites nouvelles bien meilleures pour cette recette, lavée(s) et épluchée(s)
  • Fenouil : un demi
  • Maquereau au naturel : une demi boite de 150g, bien égoutté et émietté.
  • Un filet d’huile d’olive, un filet de vinaigre de cidre, une cuillère à café bombée de graines de sésame, gingembre.

Mettez successivement dans votre boite-repas :

  • La batavia émincée
  • Le chou rouge
  • Les carottes taillées par votre coupe-légumes ou votre spiralizer
  • Les lanières de fenouil, de même, taillées avec votre spiralizer, soit en frites minces, soit en courtes tagliatelle
  • L’avocat coupé en cubes
  • Les morceaux de maquereau
  • Les graines de sésame
  • Enfin l’assaisonnement

Ne mélangez pas, vous le ferez au bureau, cela évitera que la salade cuise tro (cela serait dommage pour une assiette de cru ;).

 

Salade cru de betteraves et céleri rave au tofu braisé

Mélangez céleri rave et de betterave crue taillées en tagliatelles, ou en spaghettis avec votre spiralizer ou votre coupe-légumes

Ajoutez :

  • Le tofu, découpé en lanières rapidement sauté avec le sel, le poivre, et un épice que vous aimez : une cuillère à café de moutarde, ou du gingembre.
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • Le jus d’un citron (on peut aussi mettre le zeste)
  • Huile d’olive
  • Graines de sésame et de tournesol toastées dans une poêle
  • Poudre de Zaatar
  • Coriandre
  • Enfin le Persil (suffisamment pour bien colorer le plat!)

 

Le Coleslaw, l’assiette de cru qui plait à votre teint !

La recette originelle du Coleslaw, gourmande et relevée, est très facile à réaliser et pleines de bonnes vitamines !

Le chou, est une bonne source de vitamine A. Le chou, anti-infectieux en hiver, répond à l’allègement recherché par notre corps à l’approche du printemps. Il régule le métabolisme en sucres et en graisses. De plus, sa densité en fibres et vitamine C en fait un antioxydant précieux.

La carotte est l’alliée bonne mine à mettre dans son assiette toute l’année pour éclaircir le teint et préparer la peau à l’ensoleillement. En effet, elle est riche en provitamine A,

    

Les ingrédients de base :

  • ¼ de chou blanc, dont vous aurez supprimé le cœur.
  • 2 ou 3 carottes pelées dont vous aurez ôter les extrémités
  • Un yaourt nature non sucré
  • Une quantité, égale au yaourt, de mayonnaise, – maison ! – moutardée et sans huile d’olive (trop forte en goût).
  • ¾ de verre de vinaigre blanc
  • Pour finir, une demi cuillère à café de sel, idem pour le poivre

 

Réalisation :

Utilisez votre spiralizer préféré ou votre couteau à crudités bien aiguisé (attention aux doigts !), ou/et votre râpe à trous larges pour les carottes.

Détachez les feuilles de choux et découpez des lamelles de 3 à 5 mm. Si vous utilisez le spiralizer, recoupez les rubans de légumes en deux ou trois, cela facilitera le mélange avec la sauce. Pour les carottes, il faut, à la râpe ou au spiralizer, obtenir des morceaux un peu larges afin de conserver le croquant. Enfin, mélangez bien chou et carottes.

Ensuite pour la sauce, mélangez dans un bol, le yaourt et la mayonnaise, en quantité identique. Ajoutez le vinaigre de vin blanc pour obtenir une sauce onctueuse. Assaisonnez la salade de sel et de poivre. Ajoutez la sauce. Et mélangez longuement pour que la sauce imprègne bien toute la salade. Pour finir goutez et ajustez l’assaisonnement en sel, poivre et vinaigre.

Votre Coleslaw sera délicieux après un petit moment au frais pour que l’aneth dégage sa subtile saveur. Conservez-là 2 ou 3 jours au frais dans une boite hermétique.

Recette Extracteur de jus: Le Green Velvet

Recette Extracteur de jus: Le Green Velvet

Ingrédients recette extracteur de jus Green Velvet:

300 gr d’ananas

4 à 6 feuilles de basilic

1 quart de citron jaune

Une fine lamelle de gingembre

3 poignées de jeunes pousses d’épinards

Une petite grappe de raisin

 

Mettez l’ananas coupés en morceaux, puis le basilic et le citron dans votre extracteur. Alternez les morceaux d’ananas avec les pousses d’épinards pour avoir un mélange homogène, sauf si vous avez un vertical avec bouchon. Dans ce cas le plus simple est de fermer le bol durant l’extracteur, et votre jus sera parfaitement mélangé. Terminez avec le gingembre et le raisin.

L’épinard et principalement ses jeunes pousses assurent d’agréables jus, dont la dégustation vous étonnera! Il passe très facilement à l’extracteur de jus et donne un goût relativement neutre à vos jus. Riche en fibres, les épinards sont connus pour leurs vertus sur leur transit. Riches en vitamines C et B, ils aident à reminéraliser l’organisme et luttent contre les antioxydants.  Quant à l’ananas, la broméline qu’il contient est reconnue pour ses vertues anti-inflammatoire. Le gingembre, outre ses vertues aphrodisiaque, stimulera votre système immunitaire. Le citron, très utilisé dans de nombreux régimes, est surtout reconnu pour son apport en vitamines C, et pourtant! Il a de nombreux autres bienfaits, notamment sur la circulation sanguine.  Bref, c’est une recette extracteur de jus idéale pour démarrer l’hiver. Alors à vos jus 🙂

Les vertus du radis noir!

Les vertus du radis noir!

Le radis existe en plusieurs couleurs. Si le rose est bien connu, notamment pour les apéritifs estivaux, le radis noir l’est un peu moins. La variété blanche est également connue sous les appellations radis chinois ou Daïkon au Japon. Également appelée radis d’hiver ou radis d’Espagne, cette racine est utilisée depuis de nombreux millénaires même si ses origines sont incertaines. Déjà utilisé par les Pharaons pour ses vertus rafraichissantes et nourrissantes, le radis noir est réputé pour stimuler l’appétit et pour ses effets diurétiques. Aujourd’hui, il est surtout utilisé pour ses vertus gustatives et nutritives. Petit focus sur cette racine.

Tous les bienfaits du radis noir

Le radis noir est une source de vitamine B9 et il est riche en potassium. Le radis noir est également riche en vitamine C.

Utilisé en phytothérapie sous forme de jus, le radis noir est réputé pour avoir des vertus détoxifiantes. Utilisé en cure de quelques jours seulement, il soulagerait les troubles digestifs et les affections du foie. Cependant, à trop forte dose (plus de 100 ml par jour) le radis noir voit tous ses effets inversés et peut provoquer plus de mal que de bien.

Le radis noir apporte en moyenne 18 kcal/100 g. C’est un légume riche en vitamines et sels minéraux. Il est très intéressant à consommer dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

Comment consommer le radis noir ?

Le radis noir peut se consommer en salade, cru et râpé comme des carottes ou en tranche fine façon carpaccio.

Pour changer un peu la présentation de vos assiettes, vous pouvez aussi réaliser des spaghettis de radis noir avec un Spiralizer.

Le radis noir accompagne également très bien les sushis et les sashimis. Versez dessus quelques gouttes de sauce soja au yuzu en guise d’assaisonnement avec une pointe de pâte de wasabi et quelques graines de sésame doré de sésame noir et vous aurez une jolie alternative à la traditionnelle salade de chou qui accompagne généralement les plateaux de sushis.

Si vous découpez votre radis noir en rondelles un peu plus épaisses, vous aurez des toasts aussi jolis à regarder que bons à manger avec un peu de saumon fumé dessus par exemple.

Le radis noir peut également se consommez cuit. Pensez à en ajouter à vos purées de pommes de terre ou à vos potages pour en relever légèrement le goût.

Les alternatives au café

Les alternatives au café

cappucino sans caféine

Boire du café est bon pour la santé. Si, si, on vous le dit, il y a même des études scientifiques qui ont été menées pour le prouver. Bon d’accord il ne faut pas dépasser plus de 3 tasses par jour de ce breuvage mais quand même.

Cependant, si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas boire du café il existe des boissons alternatives au café pour avoir les mêmes effets stimulants mais sans les effets secondaires.

Petit tour d’horizons des succédanés au café.

Le plus connu est la chicorée. Tout comme le café, la chicorée contient des antioxydants. L’avantage, elle n’a pas de caféine. Mais elle est aussi énergisante que le café.

Il existe aujourd’hui des boissons instantanées faites à partir de chicorée et dont le goût se rapproche fortement de celui du café. (Et oui c’est bien l’amie du petit déjeuner !).

Les cafés d’orge ou d’épeautre sont aussi d’excellents substitut au café. Les grains sont torréfiés et sont préparés comme des grains de café. Dans l’aspect, ils ressemblent assez à du café instantané mais leur goût peut être surprenant au début.

Le thé en général peut remplacer le café. Ceci dit, consommé à forte dose, le thé peut aussi avoir des effets sur la santé. Notamment sur l’absorption de fer.
Le thé matcha, connu sous sa forme en poudre à la couleur verte bien pétante, vous redonne vivacité et tonus. Il passe d’ailleurs très bien en pâtisserie.

Les avantages de ces boissons.

Si vous appréciez le café pour ses vertus énergisantes mais que vous souhaitez limiter votre consommation, alors ces boissons sont faites pour vous.
Tout aussi énergisantes que le café, ces préparations à base de chicorée ou d’orge, ne contiennent pas de caféine.

Vous en avez donc les bienfaits sans les inconvénients.

La chicorée est utilisée pour ses vertus diététiques depuis l’Antiquité. Elle permet également de soulager les maux d’estomac, de drainer le foie et d’améliorer le transit.

Le café d’orge est une source de vitamines et de fibres. Sa texture et son goût en font un très bon leurre pour vos papilles.

Le café d’épeautre est, quant à lui, riche en magnésium. Cela en fait une boisson anti-stress. Par contre niveau goût pas sûr que votre palais se laisse tromper. La café d’épeautre a un gout très léger, plus proche d’un café américain que d’un expresso bien serré.

Faire des glaces maison avec un extracteur de jus

Faire des glaces maison avec un extracteur de jus

Quoi de plus agréable que de manger une bonne glace quand les températures extérieures frôlent le déraisonnable ?

Les glaces industrielles ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus sain. La solution serait donc de manger des glaces maison ! Sans sorbetière, cela paraît compliqué et pourtant, si vous possédez un extracteur de jus c’est possible.

Quel modèle d’extracteur de jus choisir ?

Parmi les extracteurs verticaux, il existe des modèles vendus avec un accessoire spécial pour faire des glaces et des sorbets. C’est le cas notamment du Carbel GG qui propose une cuve spéciale pour préparer de délicieux sorbets à la maison.

D’autres modèles, comme le Kuvings B9400 par exemple, proposent également cette option moyennant une rallonge sur le prix d’achat (scrutez bien les sites de vente, il arrive que l’ensemble soit proposé avec des promotions, on ne sait jamais).

Vous avez déjà un extracteur et vous ne voulez pas le changer ? Pas de panique, sous toute réserve de bien lire le mode d’emploi avant de vous lancer, vous pourrez aussi faire des glaces maison avec un extracteur de jus vertical qui ne propose pas l’option cuve à glace.

Comment fait-on un sorbet avec un extracteur ?

Contrairement au jus, pour réaliser un sorbet avec votre extracteur vous pouvez et surtout vous devez utiliser des fruits congelés.

Dans l’idéal, choisissez des fruits frais que vous aimez (parmi les associations qui fonctionnent bien il y a fraise-banane ou mangue-banane) et mettez-les au congélateur. Si vous êtes pressés, vous pouvez aussi utiliser des fruits déjà congelés.

Sortez vos fruits 10 à 15 mn avant la dégustation. Installez la cuve à glace dans votre extracteur ou à défaut montez les éléments de l’extracteur. Puis mettez en marche et versez petit à petit les fruits dans l’extracteur.

Dès les premières secondes, vous obtiendrez une purée glacée. C’est la vis qui va donner sa texture onctueuse à votre sorbet. Il ne vous reste plus qu’à vous régaler.

Le barbecue végétarien, c’est possible !

Le barbecue végétarien, c’est possible !

Sacrilège, un barbecue végétarien ! Mais ce n’est pas possible, le barbecue, le vrai, c’est merguez et chipos, n’en déplaise aux adeptes des légumes.

Bon ça va, j’arrête tout de suite. Même si j’entends gronder au loin les carnivores convaincus, il est tout à fait possible de faire un barbecue végétarien, et même pire, de s’en régaler !

Vous ne me croyez pas, alors venez faire un petit tour avec moi, je vais vous expliquer comment on fait.

Barbecue ou plancha ?

Alors voilà ça y est on commence par une question difficile. Le barbecue, il en existe de nombreux modèles : au charbon, au gaz, à l’électricité, fixe ou nomade, et même jetable… Choisissez le modèle qui vous convient le mieux. Les prix varient de 5€ pour un modèle jetable et jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour des modèles haut de gamme et design.

Après, pour faire griller des saucisses c’est peut-être pas la peine de mettre aussi cher. Un modèle performant peut revenir à quelques centaines d’euros et vous retrouverez cette bonne odeur de grillé si caractéristique de la viande cuite au barbecue.

La plancha est une méthode de cuisson d’origine espagnole. Les aliments sont posés sur une plaque chauffée et sont saisis. Les graisses s’évacuent sous la plaque. C’est un mode de cuisson plus sain que le barbecue traditionnel. Mais le goût n’est pas tout à fait le même.

Pour le prix, il faut compter un peu plus cher pour une plancha que pour un barbecue.

Mais revenons à nos moutons, on est là pour parler du barbecue végétarien.

Le concept du barbecue végétarien.

Alors pour le principe du barbecue, les aliments sont posés sur une grille ou sur une broche et exposés à une source de chaleur. Jusque là, tout va bien. Où ça coince c’est qu’à l’origine le barbecue c’est un mode de cuisson de la viande. Mais bon tout le monde ne consomme pas de viande. Et donc certains petits malins ont eu l’idée de développer des recettes alternatives, c’est la naissance du barbecue végétarien !

Alors qu’est ce qu’on mange dans un barbecue végétarien ?

Des légumes, les aubergines grillées au barbecue sont un véritable enchantement. Les fromages passent aussi très bien au barbecue. Le camembert rôti (bon d’accord c’est pas très léger pour l’été mais qu’est-ce que c’est bon !) s’acclimate aussi bien aux cendres du barbecue qu’à celles de la cheminée.

Vous préférez les brochettes ? Pas de problème, il en existe aussi des variantes végétariennes : piquez vos légumes sur une pique à brochette et hop, à la cuisson. Pensez à faire mariner vos légumes avant, avec du jus de citron par exemple, cela raccourcira le temps de cuisson ! Pour une version japonisante, faites mariner des champignons de Paris dans une sauce teriyaki ou yakitori, piquez les champignons sur une brochette et à la cuisson, c’est délicieux !

Et pourquoi ne pas essayer la polenta grillée. Faites cuire votre polenta normalement, laissez la refroidir dans un moule puis découpez-la en tranches ou en triangles. Huilez légèrement vos morceaux de polenta et faites les griller au barbecue. C’est délicieux tel quel, accompagné d’une sauce à l’apéritif ou même pour apporter du croustillant à une salade.

Un jus bien être pour chaque occasion

Un jus bien être pour chaque occasion

Les jus de fruits et légumes sont bons pour la santé. Mais saviez-vous que vous pouvez varier les recettes en fonction de vos besoins. Par exemple, si vous souhaitez préparer votre peau au bronzage ou pour récupérer après une séance de sport, il existe des recettes de jus bien être pour chaque occasion.

Des jus pour les sportifs

Lorsqu’on fait du sport notre corps a des besoins particuliers. Il a besoin de certains éléments pour pouvoir disposer de l’énergie nécessaire. Se préparer des jus avec un extracteur de jus est un moyen idéal pour apporter tout ce dont votre corps a besoin. Petit conseil : il vaut mieux consommer les jus préparés à l’extracteur de jus tout de suite pour avoir tous les bénéfices de votre boisson.

Si vous êtes sportif, une cure de jus de betterave peut être une bonne idée. Le nitrate des betteraves permet de dilater les vaisseaux sanguins et de mieux transporter l’oxygène dans le sang. Attention toutefois à ne pas le consommer en trop grande quantité et veillez toujours à consulter votre médecin traitant avant d’entamer un régime alimentaire.

Le jus de tomates est aussi une bonne idée pour le sport. Les tomates contiennent du lycopène, une substance qui permettrait de favoriser la récupération musculaire après l’effort. De plus, le lycopène est un antioxydant.

Un jus pour bronzer

Préparer sa peau à l’été permet de limiter les effets du soleil. Ça ne dispense absolument pas d’utiliser une protection solaire, mais ça permet de bronzer mieux et « plus sain ».

Boire des jus de fruits et légumes permet de préparer sa peau de l’intérieur mais également de l’aider à lutter contre les effets du vieillissement. Pour cela, privilégiez plutôt les aliments riches en caroténoïdes comme les carottes, les poivrons, les tomates, les melons, les abricots et les pêches… les fruits et légumes d’été en résumé.

N’oubliez pas de vous hydrater.

Bien s’hydrater participe à la lutte contre le vieillissement cutané. Sachez également que la santé de votre peau passe aussi par votre alimentation.

Pour cette occasion, préparez-vous un jus ananas – pomme – gingembre pour activer la régénération cellulaire, réparer votre peau et lutter contre les radicaux libres.

Un jus pour le bien-être.

Le jus bien-être est idéal pour booster votre organisme en hiver ou en cas de petit coup de fatigue tout au long de l’année. Selon vos goûts ou la saison voici 2 recettes de jus bien-être :

– melon – poire – orange – et quelques gouttes d’huile de tournesol

– brocolis – épinards – pommes.

Avec tous ces jus bien être vous serez au top tout au long de l’année !