Blog :

Quelle alimentation pour préserver sa vue ?

Quelle alimentation pour préserver sa vue ?

Pour préserver sa vue, il est important de bien manger. Une alimentation saine et équilibrée permet d’apporter les nutriments et vitamines nécessaires à la préservation de votre capital vue. Si les effets de l’alimentation sur la santé en général sont connus, il est intéressant de savoir comment notre vue peut également être affectée par notre alimentation.

Les vitamines pour préserver sa vue

La vitamine A est indispensable pour la rétine. Elle permet de faire fonctionner la vision diurne et la vision nocturne. La vitamine A est nécessaire à une bonne adaptation de l’œil à l’obscurité. Elle permet également une bonne irrigation de l’œil et donc une baisse de la sècheresse.

Un déficit en vitamine A peut donc être à l’origine de nombreux troubles visuels comme la diminution de l’acuité visuelle ou la sècheresse oculaire.

Le béta-carotène se trouve dans les pigments jaunes et orangés qui donnent leur couleur aux fruits et légumes. Ces pigments sont aussi présents dans la rétine et permettent de la protéger de l’oxydation.

La vitamine C protège la cornée et le cristallin. La vitamine C est un antioxydant et elle aiderait à prévenir la cataracte.

Pensez au cocktail de vitamines ACE, il est idéal pour la protection de votre œil.

La carence en vitamine D est souvent associée à la myopie. L’alimentation ne permet pas forcément de combler tous nos besoins en vitamine D mais il est possible de pallier à ce manque par une exposition quotidienne au soleil, avec des lunettes pour protéger les yeux, ou en pratiquant des activités en extérieur.

Prévenez la DMLA avec l’Omega 3 !

Si les bienfaits de l’omega 3 sur le système cardiovasculaire sont connus, les effets sur l’œil le sont peut-être un peu moins. L’omega 3 permettent également de prévenir la DMLA, dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Adopter une bonne alimentation, équilibrée et variée, ne vous apportera que des bienfaits.

Enfin pour une préservation complète n’hésitez pas à effectuer quelques exercices oculaires comme ici !

 

Pamplemousse, pomelo : un peu de couleur en hiver !

Pamplemousse, pomelo : un peu de couleur en hiver !

Si vous suivez avec attention le calendrier des fruits et légumes de saison vous aurez remarqué que l’hiver n’est pas très propice aux découvertes culinaires et à la variété.

Mais bon ce n’est pas grave, il est quand même possible de se faire plaisir et de bien démarrer l’année.

Un des fruits phare de l’hiver est le pamplemousse. En plus d’être bon, il est plein de bienfaits pour la santé.

 

Petite leçon de biologie, pamplemousse ou pomelo ?

Le mot pamplemousse est utilisé en Occident. Pourtant, le fruit plaisir de votre petit-déjeuner est en fait le pomelo (terme que l’on commence à voir dans les magasins). Le « véritable » pamplemousse, rare en Occident, pousse dans les pays tropicaux (Thaïlande, Vietnam, Sud de la Chine, Malaisie et Indonésie.)

Ne contrarions pas nos habitudes et parlons Pamplemousse ! Issu d’un croisement du véritable pamplemousse et d’une orange de Chine, il fut créé au XIXème siècle en Amérique. Légèrement plus petit que le vrai pamplemousse (9-13 cm), sa pulpe est jaune et acidulée, ou rose et plus douce.

 

Avec le pamplemousse, dynamisez votre organisme !

Le pamplemousse est un booster d’énergie grâce à la vitamine C qu’il contient, comme beaucoup d’agrumes. Ses qualités en font une excellente base pour une cure détox. Pour décharger votre organisme des toxines accumulées, (peut-être !) pendant les fêtes, l’albédo, la membrane blanche du fruit, a une action détoxifiante sur le système digestif, notamment en association avec le gingembre.

 

Les plus vitalités du pamplemousse 

Les propriétés anti-oxydantes de ce fruit sont liées à la présence de limonoïdes, présents dans les pépins et le jus. Plus riche également en flavonoïdes que d’autres agrumes, il a des vertus anti-inflammatoires et anti-glycémique. La naringine, flavonoïde rare spécifique au pamplemousse, est susceptible d’agir sur la réduction du cholestérol et des triglycérides, dans le cadre d’une consommation régulière. Mais ce composé est aussi un anti-radicaux libres utile à lutter contre le vieillissement cellulaire.

De ce point de vue, il vaut mieux choisir les pamplemousses roses ou, mieux encore, rouges pour bénéficier pleinement des bienfaits de ce fruit.

 

Petite astuce pamplemousse !

Pensez à votre peau ! Comme le citron ou l’orange, le pamplemousse peut être bénéfique pour la peau grâce à l’extrait de pépins (en pharmacie).

Et maintenant que vous savez tout sur ce fruit hivernal, il ne reste plus qu’à en extraire le précieux jus ! C’est par ici pour quelques recettes top forme !

Précaution : il a été vérifié que le pamplemousse peut interagir avec certains médicaments, notamment les anti-cancéreux. Demandez l’avis de votre médecin.