Blog :

Zoom sur … la carotte

Zoom sur … la carotte

La carotte en vrac

La carotte est un tubercule. On consomme sa racine et elle est riche en carotène. Généralement consommée comme un légume, la carotte possède de nombreux atouts nutritionnels. Elle peut aussi être consommé en graines germées.

La carotte a une faible charge glycémique. Elle contient également peu de lipides. Consommée crue, cuite, ou en jus, la carotte peut se manger à toutes les sauces.

On trouve aujourd’hui des carottes toute l’année sur les étals des primeurs. La plus répandue possède une couleur orangée du plus bel effet. Mais sachez qu’il en existe d’autres variétés avec des couleurs tout aussi sublimes que leur goût : des rouges noirs, des violettes ou des blanches…

De préférence, choisissez toujours des légumes bio. La plupart des bienfaits se trouvant dans la peau, il serait dommage de s’en priver en pelant la carotte.

Les bienfaits de la carotte.

Avec son faible apport lipidique, la carotte est idéale pour garder la ligne. Riche en carotène, qui lui donne sa belle couleur, la carotte permet de préparer la peau au soleil. Sachez cependant que la carotte la plus riche en beta carotène n’est pas celle que l’on croit, c’est la violette.

carrots-1185334_1920

Parmi ses nombreux bienfaits, elle permet de maintenir la vision crépusculaire et de stimuler l’immunité. Bref, la carotte est un véritable couteau suisse de l’alimentation.

Son goût légèrement sucré en fait un légume facile à faire adopter aux enfants (petits et grands). D’ailleurs il est possible de la cuisiner dans un gâteau. La gastronomie américaine propose des pâtisseries gourmandes à base de carotte : le fameux carrot cake. Le jus de carotte est aussi excellent pour votre santé.

La carotte en jus

La carotte est très facile à utiliser pour faire des jus. À l’aide d’un extracteur de jus, vous allez pouvoir réaliser des jus de fruits et légumes gourmands et bons pour votre santé.

Si vous êtes débutants, voici une petite recette facile pour commencer :

Prévoyez 2 oranges, 3 carottes et du gingembre selon vos goûts. Pelez les oranges car la peau contient des huiles essentielles à ne pas consommer. Pour les carottes, ne les pelez que si elles ne sont pas bio. Mettez vos fruits et légumes dans l’extracteur de jus et en marche.

Vous obtiendrez un jus à la fois doux et sucré et légèrement relevé par le gingembre. Voilà une façon simple de se faire du bien.

Le cheesecake mojito : Une recette gourmande à tester sans tarder !

Le cheesecake mojito : Une recette gourmande à tester sans tarder !

Vous vous voyez là sur une plage de sable blanc, le soleil et les cocotiers. Bien installé sur un transat vous savourez un cocktail bien frais : un mojito par exemple. Et puis là vous ouvrez les yeux et vous êtes au bureau. On arrête de rêvasser et on se met au boulot.

Pour tenir jusqu’à l’arrivée des prochaines vacances, on vous propose aujourd’hui de vous régaler avec une recette qui fleure bon l’été, le cheesecake mojito.

La base c’est le cheesecake.

Le cheesecake est un gâteau fait à partir de fromage frais. Sur un biscuit sablé vous trouvez une crème au fromage (cream cheese) aromatisée ou non. Servi avec un coulis de fruits rouges, ce dessert, pas très léger, est néanmoins très gourmand.

Spécialité américaine au départ, le cheesecake est devenu un véritable phénomène de mode en France depuis quelques années et aujourd’hui il n’est pas rare d’en croiser dans les vitrines des pâtissiers.

Et une petite variante pour changer !

Généralement, la partie crémeuse du cheesecake est aromatisée au citron, cela se marie d’ailleurs très bien au coulis de fruits rouge qui accompagne le cheesecake. Mais à partir de là, toutes les folies sont permises.

Vous pouvez couvrir votre cheesecake d’une couche de chocolat craquant, de fleurs… Pour leurrer vos papilles et leur faire croire que c’est déjà (ou encore selon) les vacances, on vous propose une recette de cheesecake mojito.

Les ingrédients :

Pour le cheesecake mojito :

  • 200 g de biscuits (petits beurre ou spéculos)
  • 100 g de beurre
  • 500 g de cream cheese (philadelphia, st moret ou boursin nature)
  • 3 citrons vert
  • 4 œufs
  • 110 g de sucre en poudre

Pour le glaçage :

  • 3 cuillère à soupe de rhum
  • 50 g de sucre en poudre
  • 15 cl d’eau
  • 3 feuilles de gélatine
  • Feuilles de menthe
  • Quelques gouttes de colorant vert (facultatif)

Les étapes de la recette :

  1. On commence par mixer les biscuits avec le beurre coupé en petits morceaux. La consistance c’est selon vos goûts (avec morceaux ou finement mixé). Versez cette préparation dans un moule et tassez bien puis réservez au frais.
  2. Préchauffez le four à 170°C (th. 5-6).
  3. Écrasez le cream cheese dans un saladier. Dans un autre saladier, battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez le cream cheese écrasé.
  4. Zestez les citrons verts et pressez les citrons. Ajoutez les zestes et le jus de citron à la préparation.
  5. Versez ce mélange sur la pâte biscuitée et enfournez pendant 1 heure. Laissez bien refroidir avant de préparer le glaçage de votre cheesecake.
  6. Pour le glaçage : portez à ébullition l’eau, le rhum et le sucre. Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre quelques gouttes de colorant vert. Laissez tiédir avant de verser le glaçage sur le cheesecake. Mettez au frais au moins 1 heure avant de déguster votre cheesecake mojito.
L’anti moustique naturel

L’anti moustique naturel

L’été, son soleil, ses plages, ses petits repas entre amis et le doux chant des cigales… et les démangeaisons des piqûres de moustiques !

Le moustique doit faire partie du TOP 3 des nuisances de l’été. Combien de soirées gâchées par ses insectes buveurs de sang, combien de nuit perturbées par le BZZZZZzzzz BZZZzzzzz incessant dans vos oreilles au moment de vous endormir ? Du coup, vous passez une super nuit assis dans votre lit armé d’une raquette, d’une tapette à mouche ou de tout ce qui vous passe sous la main pour faire fuir l’intrus et enfin passer une nuit paisible.

Il existe plusieurs milliers d’espèces de moustiques dans le monde mais seulement 65 sont répertoriées en France.

Pourquoi faut-il se protéger des moustiques ?

Les moustiques sont à l’origine de nuisances plus ou moins graves. Outre les soirées gâchées par ces bestioles, dans le meilleur des cas, les piqûres provoquent des démangeaisons. Parfois même, il peut arriver que les piqûres provoquent des réactions allergiques.

Les moustiques sont également des vecteurs de nombreuses maladies : parmi les plus célèbres citons la dengue, le chikungunya et le virus zika dont les conséquences sanitaires sont importantes.

Il est donc nécessaire de prendre des mesures pour se protéger et éviter d’être piqué. Pourquoi ne pas essayer l’ anti moustique naturel ?

Se protéger oui, mais pas n’importe comment !

Dans le commerce vous trouverez de nombreux produits anti moustiques très efficaces pour certains. Le problème vient de leur composition. De nombreux produits industriels pour lutter contre les moustiques contiennent du DEET. Ce composant pourrait induire des changements neurologiques chez les personnes qui les utilisent. Les plus exposés étant les enfants puisque leur peau est plus fine que celle des adultes. D’autres produits contiennent carrément des neurotoxiques.

Non seulement certains produits que l’on trouve dans le commerce sont dangereux pour votre santé, mais ils le sont également pour l’environnement. Pourtant, il existe des solutions plus naturelles pour se protéger des moustiques.

Prendre des mesures simples et naturelles.

Il existe des mesures simples à prendre pour se protéger des moustiques et de leurs piqûres pernicieuses.

  • Ne pas laisser d’eau stagnante : faites la chasse aux cachettes d’eau comme les vases, les pots de fleurs, les pneus et même la gamelle du chien. Les moustiques adorent.

  • Porter des vêtements longs : manches longues et pantalons sont de rigueur mais en été ce n’est pas forcément évident quand il fait plus de 35°C de température.

  • Utiliser un ventilateur dans la pièce que vous souhaitez débarrasser des moustiques. Ces nuisibles détestent le vent.

Vous pouvez ajouter à ces mesures des petites recettes d’ anti moustique naturel à utiliser directement sur vous. L’huile essentielle de citronnelle, seule ou associée à de l’huile de menthe poivrée et de la vanilline.

Vous pouvez également préparer une lotion avec de l’huile essentielle de citronnelle, de géranium et de basilic.

Cette deuxième lotion serait plus efficace car elle contient du géranium. Des études ont montré que l’un des composants du géranium, le géraniol serait plus efficace que la citronnelle.

Ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans l’éradication des moustiques est qu’aucune mesure n’est efficace à 100 %. Qu’elle soit naturelle ou chimique, aucune solution n’est définitive.

Que faire en cas de piqûre ?

Malgré tout les précautions que vous avez prises, vous vous êtes fait piquer. Un de ces abominables pique-assiettes a fait un festin de votre sang et ça démange. Là aussi, il existe des solutions naturelles pour pallier aux démangeaisons.

1 goutte d’huile essentielle de lavande aspic sur chaque piqûres est très efficace. Par contre ne jamais utiliser cette solution chez les bébés et les femmes enceintes.

Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre été avec un anti moustique naturel.

Faire des glaces maison avec un extracteur de jus

Faire des glaces maison avec un extracteur de jus

Quoi de plus agréable que de manger une bonne glace quand les températures extérieures frôlent le déraisonnable ?

Les glaces industrielles ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus sain. La solution serait donc de manger des glaces maison ! Sans sorbetière, cela paraît compliqué et pourtant, si vous possédez un extracteur de jus c’est possible.

Quel modèle d’extracteur de jus choisir ?

Parmi les extracteurs verticaux, il existe des modèles vendus avec un accessoire spécial pour faire des glaces et des sorbets. C’est le cas notamment du Carbel GG qui propose une cuve spéciale pour préparer de délicieux sorbets à la maison.

D’autres modèles, comme le Kuvings B9400 par exemple, proposent également cette option moyennant une rallonge sur le prix d’achat (scrutez bien les sites de vente, il arrive que l’ensemble soit proposé avec des promotions, on ne sait jamais).

Vous avez déjà un extracteur et vous ne voulez pas le changer ? Pas de panique, sous toute réserve de bien lire le mode d’emploi avant de vous lancer, vous pourrez aussi faire des glaces maison avec un extracteur de jus vertical qui ne propose pas l’option cuve à glace.

Comment fait-on un sorbet avec un extracteur ?

Contrairement au jus, pour réaliser un sorbet avec votre extracteur vous pouvez et surtout vous devez utiliser des fruits congelés.

Dans l’idéal, choisissez des fruits frais que vous aimez (parmi les associations qui fonctionnent bien il y a fraise-banane ou mangue-banane) et mettez-les au congélateur. Si vous êtes pressés, vous pouvez aussi utiliser des fruits déjà congelés.

Sortez vos fruits 10 à 15 mn avant la dégustation. Installez la cuve à glace dans votre extracteur ou à défaut montez les éléments de l’extracteur. Puis mettez en marche et versez petit à petit les fruits dans l’extracteur.

Dès les premières secondes, vous obtiendrez une purée glacée. C’est la vis qui va donner sa texture onctueuse à votre sorbet. Il ne vous reste plus qu’à vous régaler.

Le barbecue végétarien, c’est possible !

Le barbecue végétarien, c’est possible !

Sacrilège, un barbecue végétarien ! Mais ce n’est pas possible, le barbecue, le vrai, c’est merguez et chipos, n’en déplaise aux adeptes des légumes.

Bon ça va, j’arrête tout de suite. Même si j’entends gronder au loin les carnivores convaincus, il est tout à fait possible de faire un barbecue végétarien, et même pire, de s’en régaler !

Vous ne me croyez pas, alors venez faire un petit tour avec moi, je vais vous expliquer comment on fait.

Barbecue ou plancha ?

Alors voilà ça y est on commence par une question difficile. Le barbecue, il en existe de nombreux modèles : au charbon, au gaz, à l’électricité, fixe ou nomade, et même jetable… Choisissez le modèle qui vous convient le mieux. Les prix varient de 5€ pour un modèle jetable et jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour des modèles haut de gamme et design.

Après, pour faire griller des saucisses c’est peut-être pas la peine de mettre aussi cher. Un modèle performant peut revenir à quelques centaines d’euros et vous retrouverez cette bonne odeur de grillé si caractéristique de la viande cuite au barbecue.

La plancha est une méthode de cuisson d’origine espagnole. Les aliments sont posés sur une plaque chauffée et sont saisis. Les graisses s’évacuent sous la plaque. C’est un mode de cuisson plus sain que le barbecue traditionnel. Mais le goût n’est pas tout à fait le même.

Pour le prix, il faut compter un peu plus cher pour une plancha que pour un barbecue.

Mais revenons à nos moutons, on est là pour parler du barbecue végétarien.

Le concept du barbecue végétarien.

Alors pour le principe du barbecue, les aliments sont posés sur une grille ou sur une broche et exposés à une source de chaleur. Jusque là, tout va bien. Où ça coince c’est qu’à l’origine le barbecue c’est un mode de cuisson de la viande. Mais bon tout le monde ne consomme pas de viande. Et donc certains petits malins ont eu l’idée de développer des recettes alternatives, c’est la naissance du barbecue végétarien !

Alors qu’est ce qu’on mange dans un barbecue végétarien ?

Des légumes, les aubergines grillées au barbecue sont un véritable enchantement. Les fromages passent aussi très bien au barbecue. Le camembert rôti (bon d’accord c’est pas très léger pour l’été mais qu’est-ce que c’est bon !) s’acclimate aussi bien aux cendres du barbecue qu’à celles de la cheminée.

Vous préférez les brochettes ? Pas de problème, il en existe aussi des variantes végétariennes : piquez vos légumes sur une pique à brochette et hop, à la cuisson. Pensez à faire mariner vos légumes avant, avec du jus de citron par exemple, cela raccourcira le temps de cuisson ! Pour une version japonisante, faites mariner des champignons de Paris dans une sauce teriyaki ou yakitori, piquez les champignons sur une brochette et à la cuisson, c’est délicieux !

Et pourquoi ne pas essayer la polenta grillée. Faites cuire votre polenta normalement, laissez la refroidir dans un moule puis découpez-la en tranches ou en triangles. Huilez légèrement vos morceaux de polenta et faites les griller au barbecue. C’est délicieux tel quel, accompagné d’une sauce à l’apéritif ou même pour apporter du croustillant à une salade.