Les bienfaits du café, entre mythes et réalité

café-latte-art

Le café est une boisson énergisante et stimulante obtenue à partir de graines torréfiées. Cultivé dans de nombreux pays tropicaux, le café contribue souvent à l’économie. Mais on n’est pas ici pour parler du prix du « jus de chaussette », mais plutôt de ses effets sur la santé et des bienfaits du café.

Idées (reçues) sur le café.

Une petite anecdote pour commencer. Savez-vous pourquoi on appelle souvent le café du « jus de chaussette » ? Tout simplement parce que dans les premiers temps d’existence de la cafetière à filtre, le café était filtré par une chaussette !

Le café a débarqué en Europe au tout début du 17ème siècle. Déjà, cette boisson était reconnue pour ses effets stimulants qui permettaient aux moines de rester éveillés pour prier.

Le café vert n’est pas nommé ainsi à cause de sa couleur mais par la phase de préparation qu’il atteint. C’est un grain de café séparé manuellement de son enveloppe et non encore torréfié.

Le café décaféiné contient encore jusqu’à 10mg de caféine par tasse. Ce niveau est suffisant pour créer un effet de dépendance au café dès 1 tasse par jour. Imaginez donc le résultat si vous en consommez plus et surtout pas décaféiné ;-D. De plus, le café favorise la transmission de dopamine, sa consommation entraine donc une sensation de plaisir et de confort semblable à certaines drogues.

C’est la longueur qui compte. Le degré de pouvoir excitant du café dépend de son exposition à l’eau. Ainsi, un café allongé type américain sera plus stimulant qu’un expresso bien serré !

On ne décide pas du jour au lendemain d’aimer le café. Le goût pour le café se construit, comme celui pour le vin ou le chocolat.

Les bienfaits du café.

Lors de son introduction en Europe, le café a été décrié car c’était la boisson des infidèles. Ses vertus énergisantes ayant été reconnues, le café est resté, et surtout, il s’est diffusé dans tout le continent.

De nombreuses études ont été menées sur ses effets sur l’organisme. La caféine permet ainsi de réguler la pression artérielle, elle joue également le rôle de stimulant sur le système cardiovasculaire. La consommation de café apporterait également de nombreux de minéraux à notre organisme.

Consommé à raison de 3 à 5 tasses par jour, le café permettrait aussi de faire reculer la mortalité. Bien qu’aucun lien de cause à effet ne puisse être déterminé par ces études, dont les plus récentes ont été rendues publiques le 12 juillet, il semblerait que les consommateurs de café vivent plus longtemps que ceux qui n’en consomment pas. Et voilà pour les bienfaits du café.

Cependant, la prudence s’impose. Au-delà de 3 tasses par jour, le café influerait sur l’état de nervosité et ses effets protecteurs contre les maladies cardiovasculaires sont anéantis.

Le café dans tous ses états.

Le café se consomme sous forme de boisson chaude ou froide, agrémentée de lait, de crème, de sucre ou même de cannelle ou de chocolat. J’avoue qu’en faisant mes recherches je suis tombée sur une recette qui me tente bien, le café Hélène. Rien à voir avec la reine de Sparte. Le café Hélène est obtenu en mélangeant un volume de café à un volume de Nutella.

Si vous voulez tester cette boisson n’hésitez pas à nous en faire part.

Sinon le café s’utilise dans de nombreux desserts et pâtisseries. Il sert aussi à aromatiser les glaces. La caféine se retrouve également dans de nombreuses boissons et sert à la fabrication de médicaments.

Si vous ne souhaitez pas ou ne voulez pas consommer de caféine, heureusement il existe des alternatives au café. Mais on vous dira ça une prochaine fois, pour l’instant, c’est l’heure de la pause café.

Zoom sur … la carotte

 

Cocktail détox carotte-orange-citron
Jus de carotte. Image Freepik.com

La carotte en vrac

La carotte est un tubercule. On consomme sa racine et elle est riche en carotène. Généralement consommée comme un légume, la carotte possède de nombreux atouts nutritionnels.

La carotte a une faible charge glycémique. Elle contient également peu de lipides. Consommée crue ou cuite, la carotte peut se manger à toutes les sauces.

On trouve aujourd’hui des carottes toute l’année sur les étals des primeurs. La plus répandue possède une couleur orangée du plus bel effet. Mais sachez qu’il en existe d’autres variétés avec des couleurs tout aussi sublimes que leur goût : des rouges noirs, des violettes ou des blanches…

De préférence, choisissez toujours des légumes bio. La plupart des bienfaits se trouvant dans la peau, il serait dommage de s’en priver en pelant la carotte.

Les bienfaits de la carotte.

Avec son faible apport lipidique, la carotte est idéale pour garder la ligne. Riche en carotène, qui lui donne sa belle couleur, la carotte permet de préparer la peau au soleil. Sachez cependant que la carotte la plus riche en beta carotène n’est pas celle que l’on croit, c’est la violette.

carrots-1185334_1920

Parmi ses nombreux bienfaits, elle permet de maintenir la vision crépusculaire et de stimuler l’immunité. Bref, la carotte est un véritable couteau suisse de l’alimentation.

Son goût légèrement sucré en fait un légume facile à faire adopter aux enfants (petits et grands). D’ailleurs il est possible de la cuisiner dans un gâteau. La gastronomie américaine propose des pâtisseries gourmandes à base de carotte : le fameux carrot cake. Le jus de carotte est aussi excellent pour votre santé.

La carotte en jus

La carotte est très facile à utiliser pour faire des jus. À l’aide d’un extracteur de jus, vous allez pouvoir réaliser des jus de fruits et légumes gourmands et bons pour votre santé.

Si vous êtes débutants, voici une petite recette facile pour commencer :

Prévoyez 2 oranges, 3 carottes et du gingembre selon vos goûts. Pelez les oranges car la peau contient des huiles essentielles à ne pas consommer. Pour les carottes, ne les pelez que si elles ne sont pas bio. Mettez vos fruits et légumes dans l’extracteur de jus et en marche.

Vous obtiendrez un jus à la fois doux et sucré et légèrement relevé par le gingembre. Voilà une façon simple de se faire du bien.

Le cheesecake mojito : Une recette gourmande à tester sans tarder !

Vous vous voyez là sur une plage de sable blanc, le soleil et les cocotiers. Bien installé sur un transat vous savourez un cocktail bien frais : un mojito par exemple. Et puis là vous ouvrez les yeux et vous êtes au bureau. On arrête de rêvasser et on se met au boulot.

cheesecake-citron
Cheesecake citron. Image Freepik.com

Pour tenir jusqu’à l’arrivée des prochaines vacances, on vous propose aujourd’hui de vous régaler avec une recette qui fleure bon l’été, le cheesecake mojito.

La base c’est le cheesecake.

Le cheesecake est un gâteau fait à partir de fromage frais. Sur un biscuit sablé vous trouvez une crème au fromage (cream cheese) aromatisée ou non. Servi avec un coulis de fruits rouges, ce dessert, pas très léger, est néanmoins très gourmand.

Spécialité américaine au départ, le cheesecake est devenu un véritable phénomène de mode en France depuis quelques années et aujourd’hui il n’est pas rare d’en croiser dans les vitrines des pâtissiers.

Et une petite variante pour changer !

Généralement, la partie crémeuse du cheesecake est aromatisée au citron, cela se marie d’ailleurs très bien au coulis de fruits rouge qui accompagne le cheesecake. Mais à partir de là, toutes les folies sont permises.

Vous pouvez couvrir votre cheesecake d’une couche de chocolat craquant, de fleurs… Pour leurrer vos papilles et leur faire croire que c’est déjà (ou encore selon) les vacances, on vous propose une recette de cheesecake mojito.

Les ingrédients :

Pour le cheesecake mojito :

  • 200 g de biscuits (petits beurre ou spéculos)
  • 100 g de beurre
  • 500 g de cream cheese (philadelphia, st moret ou boursin nature)
  • 3 citrons vert
  • 4 œufs
  • 110 g de sucre en poudre

Pour le glaçage :

  • 3 cuillère à soupe de rhum
  • 50 g de sucre en poudre
  • 15 cl d’eau
  • 3 feuilles de gélatine
  • Feuilles de menthe
  • Quelques gouttes de colorant vert (facultatif)

Les étapes de la recette :

  1. On commence par mixer les biscuits avec le beurre coupé en petits morceaux. La consistance c’est selon vos goûts (avec morceaux ou finement mixé). Versez cette préparation dans un moule et tassez bien puis réservez au frais.
  2. Préchauffez le four à 170°C (th. 5-6).
  3. Écrasez le cream cheese dans un saladier. Dans un autre saladier, battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis ajoutez le cream cheese écrasé.
  4. Zestez les citrons verts et pressez les citrons. Ajoutez les zestes et le jus de citron à la préparation.
  5. Versez ce mélange sur la pâte biscuitée et enfournez pendant 1 heure. Laissez bien refroidir avant de préparer le glaçage de votre cheesecake.
  6. Pour le glaçage : portez à ébullition l’eau, le rhum et le sucre. Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre quelques gouttes de colorant vert. Laissez tiédir avant de verser le glaçage sur le cheesecake. Mettez au frais au moins 1 heure avant de déguster votre cheesecake mojito.

L’anti moustique naturel

moustique sur une fleur de sureau

L’été, son soleil, ses plages, ses petits repas entre amis et le doux chant des cigales… et les démangeaisons des piqûres de moustiques !

Le moustique doit faire partie du TOP 3 des nuisances de l’été. Combien de soirées gâchées par ses insectes buveurs de sang, combien de nuit perturbées par le BZZZZZzzzz BZZZzzzzz incessant dans vos oreilles au moment de vous endormir ? Du coup, vous passez une super nuit assis dans votre lit armé d’une raquette, d’une tapette à mouche ou de tout ce qui vous passe sous la main pour faire fuir l’intrus et enfin passer une nuit paisible.

Il existe plusieurs milliers d’espèces de moustiques dans le monde mais seulement 65 sont répertoriées en France.

Pourquoi faut-il se protéger des moustiques ?

Les moustiques sont à l’origine de nuisances plus ou moins graves. Outre les soirées gâchées par ces bestioles, dans le meilleur des cas, les piqûres provoquent des démangeaisons. Parfois même, il peut arriver que les piqûres provoquent des réactions allergiques.

Les moustiques sont également des vecteurs de nombreuses maladies : parmi les plus célèbres citons la dengue, le chikungunya et le virus zika dont les conséquences sanitaires sont importantes.

Il est donc nécessaire de prendre des mesures pour se protéger et éviter d’être piqué. Pourquoi ne pas essayer l’ anti moustique naturel ?

Se protéger oui, mais pas n’importe comment !

Dans le commerce vous trouverez de nombreux produits anti moustiques très efficaces pour certains. Le problème vient de leur composition. De nombreux produits industriels pour lutter contre les moustiques contiennent du DEET. Ce composant pourrait induire des changements neurologiques chez les personnes qui les utilisent. Les plus exposés étant les enfants puisque leur peau est plus fine que celle des adultes. D’autres produits contiennent carrément des neurotoxiques.

Non seulement certains produits que l’on trouve dans le commerce sont dangereux pour votre santé, mais ils le sont également pour l’environnement. Pourtant, il existe des solutions plus naturelles pour se protéger des moustiques.

Prendre des mesures simples et naturelles.

Il existe des mesures simples à prendre pour se protéger des moustiques et de leurs piqûres pernicieuses.

  • Ne pas laisser d’eau stagnante : faites la chasse aux cachettes d’eau comme les vases, les pots de fleurs, les pneus et même la gamelle du chien. Les moustiques adorent.

  • Porter des vêtements longs : manches longues et pantalons sont de rigueur mais en été ce n’est pas forcément évident quand il fait plus de 35°C de température.

  • Utiliser un ventilateur dans la pièce que vous souhaitez débarrasser des moustiques. Ces nuisibles détestent le vent.

Vous pouvez ajouter à ces mesures des petites recettes d’ anti moustique naturel à utiliser directement sur vous. L’huile essentielle de citronnelle, seule ou associée à de l’huile de menthe poivrée et de la vanilline.

Vous pouvez également préparer une lotion avec de l’huile essentielle de citronnelle, de géranium et de basilic.

Cette deuxième lotion serait plus efficace car elle contient du géranium. Des études ont montré que l’un des composants du géranium, le géraniol serait plus efficace que la citronnelle.

Ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans l’éradication des moustiques est qu’aucune mesure n’est efficace à 100 %. Qu’elle soit naturelle ou chimique, aucune solution n’est définitive.

Que faire en cas de piqûre ?

Malgré tout les précautions que vous avez prises, vous vous êtes fait piquer. Un de ces abominables pique-assiettes a fait un festin de votre sang et ça démange. Là aussi, il existe des solutions naturelles pour pallier aux démangeaisons.

1 goutte d’huile essentielle de lavande aspic sur chaque piqûres est très efficace. Par contre ne jamais utiliser cette solution chez les bébés et les femmes enceintes.

Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre été avec un anti moustique naturel.

Faire des glaces maison avec un extracteur de jus

sorbet fraise

Quoi de plus agréable que de manger une bonne glace quand les températures extérieures frôlent le déraisonnable ?

Les glaces industrielles ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus sain. La solution serait donc de manger des glaces maison ! Sans sorbetière, cela paraît compliqué et pourtant, si vous possédez un extracteur de jus c’est possible.

Quel modèle d’extracteur de jus choisir ?

Parmi les extracteurs verticaux, il existe des modèles vendus avec un accessoire spécial pour faire des glaces et des sorbets. C’est le cas notamment du Carbel GG qui propose une cuve spéciale pour préparer de délicieux sorbets à la maison.

D’autres modèles, comme le Kuvings B9400 par exemple, proposent également cette option moyennant une rallonge sur le prix d’achat (scrutez bien les sites de vente, il arrive que l’ensemble soit proposé avec des promotions, on ne sait jamais).

Vous avez déjà un extracteur et vous ne voulez pas le changer ? Pas de panique, sous toute réserve de bien lire le mode d’emploi avant de vous lancer, vous pourrez aussi faire des glaces maison avec un extracteur de jus vertical qui ne propose pas l’option cuve à glace.

Comment fait-on un sorbet avec un extracteur ?

Contrairement au jus, pour réaliser un sorbet avec votre extracteur vous pouvez et surtout vous devez utiliser des fruits congelés.

Dans l’idéal, choisissez des fruits frais que vous aimez (parmi les associations qui fonctionnent bien il y a fraise-banane ou mangue-banane) et mettez-les au congélateur. Si vous êtes pressés, vous pouvez aussi utiliser des fruits déjà congelés.

Sortez vos fruits 10 à 15 mn avant la dégustation. Installez la cuve à glace dans votre extracteur ou à défaut montez les éléments de l’extracteur. Puis mettez en marche et versez petit à petit les fruits dans l’extracteur.

Dès les premières secondes, vous obtiendrez une purée glacée. C’est la vis qui va donner sa texture onctueuse à votre sorbet. Il ne vous reste plus qu’à vous régaler.

Le barbecue végétarien, c’est possible !

barbecue-vegetarien-brochette-de-legumes

Sacrilège, un barbecue végétarien ! Mais ce n’est pas possible, le barbecue, le vrai, c’est merguez et chipos, n’en déplaise aux adeptes des légumes.

Bon ça va, j’arrête tout de suite. Même si j’entends gronder au loin les carnivores convaincus, il est tout à fait possible de faire un barbecue végétarien, et même pire, de s’en régaler !

Vous ne me croyez pas, alors venez faire un petit tour avec moi, je vais vous expliquer comment on fait.

Barbecue ou plancha ?

Alors voilà ça y est on commence par une question difficile. Le barbecue, il en existe de nombreux modèles : au charbon, au gaz, à l’électricité, fixe ou nomade, et même jetable… Choisissez le modèle qui vous convient le mieux. Les prix varient de 5€ pour un modèle jetable et jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour des modèles haut de gamme et design.

Après, pour faire griller des saucisses c’est peut-être pas la peine de mettre aussi cher. Un modèle performant peut revenir à quelques centaines d’euros et vous retrouverez cette bonne odeur de grillé si caractéristique de la viande cuite au barbecue.

La plancha est une méthode de cuisson d’origine espagnole. Les aliments sont posés sur une plaque chauffée et sont saisis. Les graisses s’évacuent sous la plaque. C’est un mode de cuisson plus sain que le barbecue traditionnel. Mais le goût n’est pas tout à fait le même.

Pour le prix, il faut compter un peu plus cher pour une plancha que pour un barbecue.

Mais revenons à nos moutons, on est là pour parler du barbecue végétarien.

Le concept du barbecue végétarien.

Alors pour le principe du barbecue, les aliments sont posés sur une grille ou sur une broche et exposés à une source de chaleur. Jusque là, tout va bien. Où ça coince c’est qu’à l’origine le barbecue c’est un mode de cuisson de la viande. Mais bon tout le monde ne consomme pas de viande. Et donc certains petits malins ont eu l’idée de développer des recettes alternatives, c’est la naissance du barbecue végétarien !

Alors qu’est ce qu’on mange dans un barbecue végétarien ?

Des légumes, les aubergines grillées au barbecue sont un véritable enchantement. Les fromages passent aussi très bien au barbecue. Le camembert rôti (bon d’accord c’est pas très léger pour l’été mais qu’est-ce que c’est bon !) s’acclimate aussi bien aux cendres du barbecue qu’à celles de la cheminée.

Vous préférez les brochettes ? Pas de problème, il en existe aussi des variantes végétariennes : piquez vos légumes sur une pique à brochette et hop, à la cuisson. Pensez à faire mariner vos légumes avant, avec du jus de citron par exemple, cela raccourcira le temps de cuisson ! Pour une version japonisante, faites mariner des champignons de Paris dans une sauce teriyaki ou yakitori, piquez les champignons sur une brochette et à la cuisson, c’est délicieux !

Et pourquoi ne pas essayer la polenta grillée. Faites cuire votre polenta normalement, laissez la refroidir dans un moule puis découpez-la en tranches ou en triangles. Huilez légèrement vos morceaux de polenta et faites les griller au barbecue. C’est délicieux tel quel, accompagné d’une sauce à l’apéritif ou même pour apporter du croustillant à une salade.

Un jus bien être pour chaque occasion

Les jus de fruits et légumes sont bons pour la santé. Mais saviez-vous que vous pouvez varier les recettes en fonction de vos besoins. Par exemple, si vous souhaitez préparer votre peau au bronzage ou pour récupérer après une séance de sport, il existe des recettes de jus bien être pour chaque occasion.

jus-bien-être-extracteur-de-jus

Des jus pour les sportifs

Lorsqu’on fait du sport notre corps a des besoins particuliers. Il a besoin de certains éléments pour pouvoir disposer de l’énergie nécessaire. Se préparer des jus avec un extracteur de jus est un moyen idéal pour apporter tout ce dont votre corps a besoin. Petit conseil : il vaut mieux consommer les jus préparés à l’extracteur de jus tout de suite pour avoir tous les bénéfices de votre boisson.

Si vous êtes sportif, une cure de jus de betterave peut être une bonne idée. Le nitrate des betteraves permet de dilater les vaisseaux sanguins et de mieux transporter l’oxygène dans le sang. Attention toutefois à ne pas le consommer en trop grande quantité et veillez toujours à consulter votre médecin traitant avant d’entamer un régime alimentaire.

Le jus de tomates est aussi une bonne idée pour le sport. Les tomates contiennent du lycopène, une substance qui permettrait de favoriser la récupération musculaire après l’effort. De plus, le lycopène est un antioxydant.

Un jus pour bronzer

Préparer sa peau à l’été permet de limiter les effets du soleil. Ça ne dispense absolument pas d’utiliser une protection solaire, mais ça permet de bronzer mieux et « plus sain ».

Boire des jus de fruits et légumes permet de préparer sa peau de l’intérieur mais également de l’aider à lutter contre les effets du vieillissement. Pour cela, privilégiez plutôt les aliments riches en caroténoïdes comme les carottes, les poivrons, les tomates, les melons, les abricots et les pêches… les fruits et légumes d’été en résumé.

N’oubliez pas de vous hydrater.

Bien s’hydrater participe à la lutte contre le vieillissement cutané. Sachez également que la santé de votre peau passe aussi par votre alimentation.

Pour cette occasion, préparez-vous un jus ananas – pomme – gingembre pour activer la régénération cellulaire, réparer votre peau et lutter contre les radicaux libres.

Un jus pour le bien-être.

Le jus bien-être est idéal pour booster votre organisme en hiver ou en cas de petit coup de fatigue tout au long de l’année. Selon vos goûts ou la saison voici 2 recettes de jus bien-être :

– melon – poire – orange – et quelques gouttes d’huile de tournesol

– brocolis – épinards – pommes.

Avec tous ces jus bien être vous serez au top tout au long de l’année !

5 recettes simples, rapides et savoureuses pour boire plus d’eau

L’eau est essentielle à notre santé pourtant on n’en boit pas assez. La plupart du temps c’est son goût qui est en cause (son absence ou son mauvais goût). Voici quelques astuces pour changer le goût de l’eau et vous inciter à boire plus d’eau.

Pourquoi faut-il boire plus d’eau ?

Premièrement, l’eau est le composant essentiel de notre corps. Il en contient près de 70 %. Avec la chaleur nous transpirons et donc nous perdons de l’eau. Il est donc nécessaire de reconstituer ce capital pour éviter tout problème. Ensuite, tout simplement parce qu’en ces périodes de fortes chaleurs, l’eau permet de réguler la température de notre corps. Ceci dit, il est important de conserver à longueur d’années une bonne consommation d’eau car le risque de déshydratation est aussi important en hiver.

L’eau est l’ingrédient naturel pour détoxifier le corps, c’est pourquoi il faut en boire beaucoup.

infused-water-eau-detox-citron

Comment boire plus d’eau ?

Il faut bien l’avouer, l’eau n’est pas la boisson la plus sexy qui soit. À choisir entre un beau jus de fruit coloré et plein de saveur ou un simple verre d’eau, beaucoup n’ont pas leur coeur qui balance. Alors pour vous aider à faire le bon choix, voici quelques astuces pour vous aider à augmenter votre consommation d’eau quotidienne.

  • Fixez-vous un objectif, par exemple boire 1,5 litres d’eau. Et essayez de vous y tenir. Cela sera plus facile certains jours mais c’est possible. Si voir votre bouteille d’eau pleine vous angoisse, divisez la en verres : l’objectif devient 10 verres d’eau et c’est peut-être moins effrayant.
  • Préparez votre eau pour l’emporter avec vous au bureau. Les gourdes isothermes sont pratiques car elles permettent de conserver votre eau fraîche pendant plusieurs heures.
  • Il n’y a pas que l’eau neutre dans la vie, il y a aussi l’eau aromatisée ! Bon alors vous oubliez de suite les eaux aromatisées que l’on peut trouver dans le commerce, certaines se gardent bien de l’annoncer mais elles contiennent des sucres. Pensez plutôt aux infusions, aux thés ou aux fruits et légumes frais pour aromatiser vos eaux. Les bouteilles spéciales « eau détox » ou les théières nomades sont des accessoires très pratiques pour fabriquer votre propre eau.

5 recettes pour aromatiser votre eau :

Recette 1 : l’eau citronnée.

Alors c‘est la recette la plus difficile : il faut 1 bouteille, de l’eau et des rondelles de citron. Mettez l’eau dans la bouteille, ajoutez quelques rondelles de citron et c’est prêt !

Recette 2 : l’eau concombre-menthe.

C’est le même principe que l’eau citronnée, il faut ajouter quelques rondelles de concombre et quelques feuilles de menthe dans votre bouteille d’eau.

Recette 3 : l’eau pamplemousse-menthe.

Attention variante, il faut presser le pamplemousse et mettre le jus dans une bouteille, allongez avec de l’eau et ajoutez quelques feuilles de menthe pour la fraîcheur. Vous pouvez ajouter quelques tranches de pamplemousse à votre boisson pour la déco.

Recette 4 : l’eau à la pastèque.

Toujours sur le même principe ajoutez quelques morceaux de pastèque à une eau déjà fraîche et dégustez aussitôt.

Recette 5 : l’eau à la fraise.

Même recette qu’avec la pastèque, mais il faut ajouter quelques fraises. Consommez aussitôt cette eau, les fraises n’aiment pas les bains prolongés et risquent de se désagréger dans la bouteille.

 

Les vertus du lait de chèvre

Brochette de chèvres

Le lait de vache est le plus répandu, c’est celui que l’on consomme le plus. Mais depuis quelques années, on constate que de plus en plus de personnes présentent des intolérantes aux PLV (protéines de lait de vache). Heureusement il existe des alternatives pour aider ces personnes.

Que vous soyez intolérants au lait ou tout simplement soucieux de votre alimentation voici quelques pistes à suivre.

Les « laits végétaux »

Les préparations à base de végétaux présentent des caractéristiques proches du lait de vache mais à quelques différences près. Les laits végétaux sont pauvres en sucres et en calcium mais aussi en protéines et en lipides. Leur composition en général en fait de mauvais substituts aux laits d’origine animale. Cependant, dans le cadre d’un régime alimentaire particulier, ou tout simplement varié, ils constituent une alternative très intéressante

De plus, ils n’ont plus le droit de se nommer « lait » même si leur aspect y ressemble fortement. La cour de justice européenne a tranché il y a quelques jours seulement, les préparations à base de végétaux ne pourront plus se nommer avec une référence explicite au lait ou au produits laitiers.

Les autres laits d’origine animale

Le lait de brebis

Il est plus calorique que le lait de vache. Mais comme ses particules de gras sont plus fines, il est plus facilement digérable que le lait de vache. L’intérêt principal du lait de brebis réside dans sa composition, il contient beaucoup de vitamines et de minéraux.

Le lait d’ânesse

Le lait d’ânesse est le plus proche en composition de celui du lait humain et d’ailleurs, il était souvent utilisé comme substitut au lait maternel au début du siècle dernier. Les légendes autour du lait d’ânesse font qu’il est toujours utilisé en cosmétique pour fabriquer savons et soins du visage. La lait d’ânesse est réputé pour minimiser les rides et adoucir la peau.

Le lait de chèvre

Il contient un peu moins de lactose (très souvent à l’origine de l’intolérance) que le lait de vache mais sa composition est pratiquement identique. Le lait de chèvre est également plus digeste que le lait de vache. Il présente un autre avantage, s’il contient plus de lipides, il contient moins de cholestérol. Et comme on en consomme moins que le lait de vache cela peut être un atout d’un point de vue diététique.

Autre point positif pour le lait de chèvre, les élevages sont beaucoup plus présents en qualité bio que les élevages de vaches. Donc, il sera plus facile de trouver du lait de chèvre bio et de meilleure qualité.

Les utilisations du lait de chèvre

Outre l’alimentation, le lait de chèvre a aussi d’autres utilisations. Il rentre fréquemment dans la composition de cosmétiques pour ses vertus hydratantes, nourrissantes, protectrices et adoucissantes.

Les molécules du lait de chèvre sont plus facilement absorbées par la peau ce qui favorise leur action. Les peaux sensibles apprécieront plus particulièrement ce traitement car le lait de chèvre va permettre de les soulager en douceur et en profondeur.

La spiruline, une algue vertueuse

Spiruline en poudre
Spiruline en poudre

Une algue ancestrale aux nombreuses vertus

La spiruline est un complément alimentaire obtenu à partir de cyanobactéries (algues bleu vert). C’est une micro-algue reconnaissable à sa couleur particulière.

L’origine de cette algue est encore méconnue. Il en est fait mention par les Aztèques et par les peuples de la région du Kanem en Afrique. La spiruline est utilisée dans l’alimentation depuis de nombreux siècles par ces populations.

On la cultive surtout dans les régions tropicales car elle se développe très vite dès que les températures dépassent les 30°C. Mais sa culture commence à se développer en France. En 2013, on comptait déjà près de 150 fermes productrices.

Cette algue se développe par photosynthèse dans l’eau et elle est très appréciée des sportifs et des adeptes de régimes alimentaires alternatifs comme les vegans et végétariens. La spiruline contient en effet de nombreux éléments essentiels à la santé humaine. Elle est composée de nombreuses vitamines et de béta-carotène. La spiruline est également une bonne source de calcium, de phosphore, de magnésium, de fer et de zinc.

Même si elle ne peut être considérée comme une plante à proprement parler, la spiruline contient aussi de la chlorophylle. Cet élément est intéressant car il permettrait à la spiruline de « nettoyer » notre sang.

La spiruline contient également certaines enzymes et surtout des omégas-6 et autres acides gras essentiels qui manquent dans notre alimentation traditionnelle.

Les utilisations de la spiruline

En tant que complément alimentaire 100 % naturel, la spiruline peut être consommée sous forme de comprimés, de poudre ou de paillettes. Si dans beaucoup de pays la spiruline est considérée comme un aliment thérapeutique, il existe, dans les faits, très peu d’études sur ses effets sur la santé.

La spiruline renforcerait les défenses immunitaires, comblerait les carences alimentaires (elle est d’ailleurs utilisée pour lutter contre les effets de la malnutrition dans certaines régions africaines et en Amérique du Sud), réduirait le taux de cholestérol et favoriserait la récupération sportive.

Consommée par les végétariens ou vegans, la spiruline contient des acides aminés essentiels et elle est composée à majorité de protéines végétales. Sa richesse en fer et en vitamines en fait un complément alimentaire idéal pour combler les carences des régimes alimentaires.

La spiruline peut se consommer en cure de 4 à 6 semaines à raison de 1 à 5 g par jour. Dans l’idéal, il vaut mieux demander l’avis d’un médecin avant de se lancer. Il est également nécessaire de vérifier la provenance de la spiruline que vous achetez pour vous assurer de sa qualité.

Sous quelles formes trouve-t-on la spiruline ?

Sous forme de comprimés à avaler tels quels, en poudre à ajouter à votre boisson ou à votre alimentation. Il existe également des mélanges spéciaux et qui vous permettent de compléter au mieux votre alimentation